REIMS QI GONG, Tàiji Quán
  SOMMAIRE  |  COURS DE TAI JI QUAN |  ASPECTS THEORIQUES | 
 |  PETIT GLOSSAIRE  | 
Détails de la forme


Les ateliers proposés au club intéressent principalement les non-débutants. Ces ateliers ont pour but d'approfondir la compréhension, la mise en pratique des principes sous-jacents et l'entrainement qui sous-tendent l'éxécution correcte de la forme. Parmi les sujets divers et variés proposés à cet effet sont notamment traités :
  • Modalités et applications de l'exercice du Yì
  • Sōng Yāo
  • La notion de centralité
  • Le principe de l'arc et de la flèche
  • Sōng Kuà
  • Les coups de pied
  • Liù Hé
  • Fàng Sōng
  • La verticalité
  • ...

On y aborde également l'étude et l'interprétation de certains passages tirés notamment des classiques du Taiji Quan (à partir d'un déchiffrage du texte chinois et de traductions disponibles), afin de mieux conprendre le sens de la discipline par les deux bouts, c'est à dire au travers à la fois des dimensions théorique et pratique.


Prochain atelier : Samedi 8 mai 2021


Au moment du repos, l'énergie Yin s'accumule pour envelopper le Yang
Au moment du mouvement, l'énergie Yang s'étend et ébranle le Yin.



03 26 83 87 27


daoyinreims@gmail.com


facebook
















尾 閭 正 中, 神 貫 頂




命 意 原 頭 在 腰 隙




靜 中 觸 動, 動 猶 靜




責 其 往 來, 莫 知 其 时,索 之 於 天, 與 之 為 期





單練之時, 每一勢分四字, 即起、承、開、合。一字一問能否八面支撐
Durant la pratique de la forme, dans chaque posture on peut distinguer quatre parties : la mise en place, le développement interne, l'épanouissement du mouvement et la fin. Dans chaque mouvement, il s'agit d'examiner le potentiel de chacune de ces quatre dimensions en termes de capacité de résistance et de déploiement - Wu Yuxiang




曲中求直蓄而後發

Rechercher d'abord le centre de courbure en accumulant l'énergie et seulement ensuite déclencher le mouvement - Yang Luchan




太極拳的精華是放松


L'essence du Taiji Quan réside dans la capacité de se détendre




上下一條線

Unir le haut et le bas du corps comme par un seul rameau




中正安舒輕靈圓活






太極拳不在樣式而在氣勢, 不在外面而在內

Le Taiji Quan ne réside pas dans l’apparence mais dans la puissance,
il n’est pas dans l’externe, il est dans l’interne - Hăo Yueru





上下一條线





隨曲就伸

Coller à la trajectoire et aux tensions de l'opposant et [ainsi en] suivre [les intentions] - Wang Zongyue




Dans la perspective du travail interne, une étape élémentaire consiste à apprendre à installer un arc dans la jambe. La poignée de l'arc correspondrait ainsi au genou, les branches à la cuisse et à la jambe et les poupées à la hanche et à la cheville. Sur le plan musculo-tendineux, la mise sous tension de l'arc consiste schématiquement à ouvrir la hanche et à écarter le genou. Il est également important à ce stade d'apprendre à installer un arc dans le bras dont la poignée se situerait au niveau du coude, l'épaule et le poignet correspondant aux extrémités des branches de l'arc.









































































Comprendre la forme, c'est être capable de reproduire le processus même par lequel le corps sensible accomplit la forme, naturellement, c'est à dire dans le domaine du Ciel (Tiān), dans le non-agir (Wú Wéi).































































































































Comprendre le Yīn-Yáng c'est être capable de mettre en oeuvre le procédé par lequel, non seulement le corps sensible en mouvement tout entier s'installe dans la quiétude, mais aussi où, immobile et au repos, s'active le germe du Yáng, d'où va surgir le mouvement, naturellement, au moment propice, pour accomplir le geste juste ; en d'autres termes, c'est être capable d'exécuter le processus complet de transformation et de séparation du Yīn et du Yáng dans le domaine du ciel.


Notions à cultiver : Centralité, Sentience, Equilibre, Kairos, Yīn-Yáng,...