REIMS QI GONG, Taiji Quan
    SOMMAIRE  |  COURS  |  STAGES  |  ASPECTS THEORIQUES | 
 |  TAIJI QUAN  | 
Yang Ban Hou - Taiji Fa Shuo - Quelques courts extraits


&1 - Sur la méthode d'entraînement
Les huit trigrammes et les cinq mouvements sont innés en nous. Il faut comprendre qu'ils ont pour base quatre termes : Zhi, Jué, Yùn et Dong, soit la perception, la prise de conscience (le fait de réaliser), l'activation et l'action. Une fois capable de se mouvoir en conscience, il devient possible de comprendre les énergies : Dong Jin. Une fois capable de comprendre (identifier) les énergies, il devient possible de se familiariser avec le mouvement externe puis avec l'energie interne en jeu et alors pénétrer le mouvement et agir avec spontanéité. Mais au début de l'entraînement, il s'agira d'apprendre à se mouvoir en conscience. Même si c'est inné, cela reste difficile à réaliser (en soi).

&3 - Notre capacité innée à discerner
S'il y a activation et perception, il y aura action et prise de conscience. Si non, il n'y aura pas d'action ou de prise de conscience. Quand l'activation est à son maximum, l'action démarre. Quand la perception est complétement lucide, il y a prise de conscience. Action et prise de conscience représentent la partie facile; activation et perception sont difficiles.
D'abord s'efforcer à se mouvoir en conscience en en saisissant la clé dans son propre corps, après quoi il deviendra possible de le distinguer chez l'adversaire. Essayer d'abord de détecter le mouvement chez l'adversaire est probablement voué à l'échec. Comprendre ce concept est nécessaire pour devenir capable de comprendre les énergies.

&13 - Substance du Taiji et application

Le principe est la substance de l'essence, de l'énergie et de l'esprit (Shen). Essence, énergie et esprit sontla substance du corps. Le corps, c'est l'esprit appliqué. La puissance, c'est l'application du corps. Esprit (Xin) et corps ont un contrôleur spécifique : le principe. Essence, énergie et esprit (Shen) ont aussi un contrôleur spécifique : la sincérité (qui vient du coeur).
La sincérité est la voie de la nature ; être sincère est la voie de l'homme et aucune de ces voies ne se détache de l'esprit un seul instant. Si on comprend que les principes de la nature et de l'humanité sont de la même substance, on pourra saisir naturellement le flux d'énergie du soleil et de la lune (actif passif), saisir que l'énergie, c'est le flux de l'intention et que l'esprit se cache naturellement dans le principe.
Alors, il sera possible d'atteindre les aspects martiaux et civils et d'obenir les qualités de sagesse et de spiritualité.
Utiliser les arts martiaux comme un moyen pour entretenir le lien entre corps et esprit ou pour développer force et puissance, il faut dans tous les cas conserver la base qu'est la Voie car ce art n'a pas simplement pour but de développer des aptitudes...

facebook

daoyinreims@gmail.com





03 26 83 87 27

  























Zhong Yong   Zhi