REIMS QI GONG, Qi Gong - Taiji Quan
    SOMMAIRE  |  COURS  |  STAGES  |  ASPECTS THEORIQUES | 
 |  TAIJI QUAN  | 
La notion de « Wú »

WU

L'idéogramme « » est très présent dans le Laozi (où sa fréquence d'apparition dans le texte correspond à 3% des caractères de l'ouvrage) ainsi que dans les textes taoistes de l'époque préimpériale. Il se traduit généralement par la négation ne pas, il n'a pas ou il n'y a pas.
Selon Jee Loo Liu, la notion taoiste de Wú dérive de celle d'absence de forme mais ne signifie pas «rien» ni «vide».
Les néo-confucéens ont plus tard lancé des attaques vis à vis de la conception taoiste de Wú sans toutefois considérer Wú comme quelque chose d'absolu.
Ainsi, ce terme a suscité de nombreux commentaires et appelé une variété d'interprétations auprès des exégètes des textes anciens, en particulier par contraste avec la notion de « Yǒu » et aussi pour rendre le sens de Wú Wéi ou de Wéi Wú Wéi...
En bref, Wú est un terme privatif signifiant a priori ne pas, rien, sans, il n'y a pas, se traduisant parfois par vide ou néant, en contraste et en opposition avec le mot Yǒu, qu'on traduit en général par il y a (es gibt en allemand). On le retouve immanquablement dans les textes taoistes qui mettent en avant la notion de Wú Wéi, le non-agir ou non-intervention que prônent les taoistes pour la praxis.
L'étymologie du mot Wú est donc particulièrement intéressante pour mieux éclairer et surtout cerner l'étendue et la portée de cette notion fondamentale dans la pratique. Cet aspect « linguistique » et philosophique est abordé avec un certain détail lors des stages d'approfondissement proposés au club...

Textes anciens    Etymologie        Yǒu    Wéi    Wàng    Le Wú Wéi dans la pratique    Séminaire Wú Wéi    Stages   


daoyinreims@gmail.com

facebook




03 26 83 87 27

  
























Le Wú Wéi dans le Taiji Qigong de jiao guorui   > Zhi    Enracinement   Verticalité   Centralité   Wú Wéi dans les textes   Notions-clés