REIMS QI GONG, Dao Jiao
    SOMMAIRE  |  COURS  |  STAGES  |  ASPECTS THEORIQUES | 
 |  TAI JI QUAN  | 
Daxue - Extraits - à l'usage des membres du club - 2015

A l'origine, le Da Xue est un chapitre du Liji, notamment commenté par Zheng Xuan (IIème siècle ap. J.-C.). Par la suite le Da Xue a été considéré comme un ouvrage à part dont la rédaction est attribuée à Zeng Zi un disciple de Confucius...

1-a
 
La voie de la Grande Etude consiste à faire briller (Ming) la Vertu lumineuse (Ming) et à chérir le peuple (Min) en ne s'arrêtant qu'au suprême bien. Car lorsqu'on sait où s'arrêter, on peut se déterminer (entrer en concentration, Ding). Lorsqu'on s'est déterminé, on peut être serein. Lorsqu'on est serein (Jing), on peut trouver l'apaisement (An). Lorsqu'on a trouvé l'apaisement (repos, calme), on peut atteindre la réflexion (Lû). Et, lorsqu'on a atteint la réflexion, on peut acquérir ce qu'on cherchait.


En toute chose il y a une racine et des branches, en tout événement une fin et un commencement. Qui connaît les prémices et les suites de chaque événement est fort proche d'emprunter la Voie.


Jadis, ceux qui ambitionnaient de faire briller la vertu lumineuse partout sous le ciel instauraient d'abord l'ordre dans leur propre principauté. Pour ce faire ils régulaient d'abord leurs affaires familiales. Pour ce faire, ils perfectionnaient d'abord leur propre personne. Pour ce faire, ils s'appliquaient d'abord à rendre droit (Zheng) leur coeur (Xin). Pour ce faire, ils s'efforçaient d'être sincères (rendre authentique leur intention) dans leurs propres intentions. Pour ce faire, ils élevaient d'abord leurs propres connaissances au plus haut degré. Or le plus haut degré consiste à examiner les choses.
Car dès lors qu'on accède aux choses, la connaissance peut atteindre son point culminant. Après que la connaissance a atteint son point culminant, les intentions sont sincères. Après que les intentions sont sincères, le coeur devient droit. Après que le coeur est rectifié, on perfectionne sa propre personne. Après qu'on a perfectionné sa propre personne, les affaires familiales sont régulées. Après que les affaires familiales sont régulées, la principauté est en bon ordre. Après que la principauté est en bon ordre, le monde est en paix.

2-b
[...] Ce qu'on entend par réguler ses affaires familiales consiste en la perfection de sa propre personne...

5-b
[...] Ce qu'il déteste chez ses supérieurs, qu'il ne le fasse point subir à ses subordonnés. Quant à ce qu'il déteste chez ses subordonnés qu'il ne le commette point servant ses supérieurs. Et, ce qui lui répugne chez ses successeurs, qu'il ne le fasse point subir à ses premiers prédecesseurs. De même, qu'il n'applique point à ses prédecesseurs ce qu'il déteste chez ses successeurs. Ce qui lui déplaît chez ses collaborateurs de gauche, qu'il ne prescrive pas de le faire à ses collaborateurs de droite et que ce qu'il déteste chez lesdits collaborateurs, qu'il ne le demande pas à ses collaborateurs de gauche. Voila ce qu'on appelle suivre la voie qui permet de régler les rapports sociaux.[...]


Commentaire de Zeng Zi : G. Pauthier   S. Couvreur

facebook

daoyinreims@gmail.com





03 26 83 87 27

  
























Zhong Yong