REIMS QI GONG, Qi Gong - Taiji Quan
  SOMMAIRE  |  COURS  |  STAGES  |  ASPECTS THEORIQUES | 
 |  TEXTES ANCIENS  | 
Petit glossaire de Qi Gong - Taiji Quan - Yang Sheng - Dao Yin



Ài          
Ài signifie indistinct, vague, flou, confus;  v. paraître, sembler.
      ,        ,    ,         ,    ,              Liji

Ài          
Ài signifie amour, affection;  v. aimer; avoir le goût; avoir tendance, être susceptible de.
        國: 敬   信, 節    人, 使      Lunyu
       生,  感   欲,  一   形,  悉      Xi Sui Jing

Āi          
Āi signifie lamentation, douleur, peine;  v. être affligé.
        樂,  慮   慹,  姚       虛,   蒸     Zhuangzi
       好, 惡, 喜, 怒, , 樂   情。情            Xunzi

Àn         
Àn signifie presser, appuyer sur; contenir; tenir dans la main;   adv. selon, conformément à. Àn Mó, 按摩, désigne le massage chinois.
Le mot Àn désigne en Tàijí Quán un mode d'utilisation de l'énergie visant à repousser par envahissement l'adversaire en lui faisant perdre sa racine.
         ?  運       Zhang Sanfeng
           稀,  十     不 知  Song Shuming

Ān         
Le mot Ān signifie calme, paix; sécurité;  v. calmer, rassurer; poser, installer. Ān Dìng, 安定, signifie stable, apaisé;  v. stabiliser, maintenir.
         定,  定    靜,  靜   ,     慮,  慮      Daxue
             Nei Ye
        暗,  常   逐,  三   居,  猶   宅,  有   苦,  誰    ?  Bodhidharma
        神,  外      Wang Zongyue
      定, 簡   說, 就        Zhang Zhaoping

Āo          
Āo signifie creux, concave. Āo Xìng, 凹性, signifie concavité.
      使    處,  無 使    處,  無 使        Wu Yuxiang
       處,  有  處,  有  時,  有  ,        滿    Chen Weiming

Les arts libéraux
Au Moyen-âge en Europe, les sept arts libéraux constituent un corpus d'enseignement qui comprend à la base la grammaire, la dialectique et la rhétorique (trivium), ainsi que l'arithmétique, la géométrie, la musique et l'astronomie (quadrivium).
Ce qu'on appelle dans le monde chinois les six arts libéraux, Liù Yì, 六藝, désigne les disciplines (jeux) que se doit d'approfondir le lettré, à savoir notamment la calligraphie, Shū, la conduite de char, , le tir à l'arc, Shè, la musique, Yuè, le calcul, Shù, et les rites, .
           經,  明     Xinyu

Ataraxie   
Ataraxie signifie «  absence de trouble  ». La notion d’ataraxie est introduite par Démocrite. L'ataraxie désigne la tranquillité de l’âme ou de l'esprit, la quiétude qui résulte de la modération et de l’équilibre dans sa conduite de la vie et dans l'agir. L’ataraxie constitue le principe de l'harmonie dans le stoïcisme, l’épicurisme et le scepticisme.

Bái         
Le mot Bái signifie blanc; blancheur; en vain. Bái possède en chinois classique la caractéristique d'un verbe, ainsi, Bái Mă peut être traduit par « être un cheval blanc ».
Bái Zuò, 白坐, tout comme Jìng Zuò, 靜坐, se traduit par « assise dans le calme » ou encore par « s'asseoir en méditation ».
      者,  所    也;   者,  所                         Gongsun Long
         形,  子       Zhuangzi
           中,  即        Wenzi

Bǎi Hé    
Bǎi, , signifie ouvrir, diviser et Bǎi , , se traduit par diviser et unir.
       陽,  施        求,  由 捭 闔    Guiguzi

Bào         
Bào signifie tenir, étreindre, embrasser, enlacer. Bào Yī, 抱一, signifie embrasser la singularité (taoïsme).
        靜,  當   神,  絕  慮,  忘  我, 滅  境,    真。此       Hou Zhenren

Bèi         
Bèi désigne le dos; revers, verso;   derrière, au dos. Shŏu Bèi, 手背, désigne le dos de la main.
     涵 胸 拔   Li Yiyu
     神 通 於   Shi Liu Guan Yao Shuo Ming
         : 涵  者。胸   涵。使      也。胸   出。挺         Yáng Chéngfŭ

Bèi         
Bèi signifie contraire, opposé; erroné, inexact;  n. paradoxe.
Yŏu Bèi Yú, 有悖于, signifie aller à l'encontre. Bèi Lùn, 悖論, signifie paradoxe, antinomie.
             ,  知            Wenzi

Bĕn        
Bĕn signifie racine, tige; fondation, origine;  adj. principal; originaire.
Běn Tĭ, 本體, signifie constitution fondamentale, fondement constitutif, à mettre en relation avec sa mise en oeuvre, Fā Yòng, 發用.
      Da Dai Liji
           曰: 凡   灋, 先       Ling Shu
                 Nei Ye
       者,  則    也。不   行,  心   源;  不   住,  源     Hou Zhenren

Bēng      
Bēng signifie tendu (comme la corde d'un arc); plein.

Běng      
Běng signifie tendre, bander; rebondir, sauter.
Jĭn Běng, 紧绷, se traduit par crispé, tendu. Běng Huáng, 绷簧, signifie ressort tendu.

           
Bì signifie nécessairement, immanquablement;  v. falloir, devoir; « s’attendre à quelque chose » ce qui, selon Zhāng Zài, constitue le « frein à l’émergence intentionnelle » (Bú Qì Yì) qui fait perdre l'union du Cœur avec le Ciel et la Terre.
    必 - wù ji  Bì  fǎn   « Les choses parviennent nécessairement à un retournement »
     子 絕 四 : 毋 意, 毋 , 毋 固, 毋 我   Lunyu « Le maître rejetait absolument les pensées spéculatives, la nécessité, l'obstination et l'ego »
      意  有   有 固,  則  我:  有   私,  私      Sima Guang

          
Bì signifie fermer, clore; arrêter; faire obstruction; boucher, retenir.
En Qi Gong, Bì désigne l'action de maintenir en position haute le point Huiyin ou de retenir la respiration.
        牖,   繫   者,  數   情,  以   意,  得   昌,  失     Su Wen

          
Bì signifie couvrir, abriter; dissimuler; et par extension, peut se traduire par illusion ou encore obstination.
Yōng Bì, 壅蔽, signifie couvrir, cacher, cacher de la vue.
    Xunzi
        中,  不       Nei Ye
        明,  天   具,  但     昏,  利      Zhu Xi

          
Bì signifie bras. Shŏu Bì, 手臂 et Gē Bì, 胳臂, désignent le bras et Xiāo Bì, 小臂, l'avant-bras.
         曲,  曲      Ju Hao

Biàn        
Biàn signifie distinguer, discerner. Biàn Bié, 辨別, signifie distinguer, discerner, différencier.
      Zhong Yong
           ,  混         Xunzi
      者,  萬  也。格 者,  來 也,  至 者。物   時,  其       焉,  而     者,  是     Li Ao

Biàn        
Biàn signifie discuter, débattre. Biàn Bié, 辯別, signifie distinguer, différencier.
                                 Zhuangzi
         應,  玄   微,  知   論,     ;  故          Huainanzi
               Wu Yuxiang

Biàn        
Biàn signifie changer, devenir; n. changement. Biàn Qū Diăn, 變曲點, signifie point d'inflexion.
         ,  討    本, 求 使      Shang Yang
              化,  從       Nei Ye
      是,  則       遇,  而          Huainanzi
       衰,  風  壞,  才        易,  遂            Wang Fuzhi
Note : Gongsun Long a écrit, à la fin du IVème siècle, un essai fameux sur le changement intitulé 通變論 .

Biàn Huà
Biàn Huà, , est un binôme de déterminations du changement, qui correspond à l'axe intensif principal de la transformation, à savoir le détail de ce qui se modifie en opposition avec la constance de l'influence.
       者, 傳   官,        Su Wen
     隂 陽,  氣 也 :  變 化,  機 則 也   Wang Tingxiang
         萬 端,  而       Taiji Quan Lun

Biàn Tōng
Biàn Tōng, , constitue un couple de déterminations du changement à savoir, les phases par opposition à séquence continue.

Biān      
Biān signifie côté, bord, marge, frontière; extrême:  adv. simultanément. Wú Er Biān, 無二邊, désigne la non-dualité.
           生,  何            了,  只      

Biāo       
Biāo signifie marquer, étiqueter;  n. marque, signe, symptôme, étiquette.
         從,         Su Wen

Biăo-Lĭ
Le couple Biăo-Lĭ, 表裏, est composé des deux termes : Biăo qui signifie extérieur ou surface; superficiel et qui signifie intérieur, interne.
       者,  故   府,  與   ,  經   節,  各   實,  其   居,  隨  調   Su Wen
           直,  與   伸,  無     Wenzi
              Song Shuming

Bìng       
Bìng signifie tomber malade, souffrir de maladie;  n. maladie; faute. Bìng Zhèng, 病症, signifie symptôme, affection, maladie.
         者,  必     ,  雖   邪,  病   生,  名     Su Wen
               心,  而        Zhang Zai
     隂 陽 既 濟 無 滯   Song Shuming

Bĭng       
Bĭng signifie tenir, maintenir; empoigner; maîtriser, posséder.
          事,  不   也,  因      ;      變, 不   也,          Huainanzi

          
Bó signifie jaillir; jaillissement;  adj. prospère, florissant.
        浡,  沖       Huainanzi

Border
En termes de navigation à voile, border correspond à l'opération consistant à tendre une voile plus près du bordé au moyen d'un cordage ou d'une écoute. Par extension border signifie serrer, contraindre, mettre sous tension à l'adresse de l'architecture d'une surface étendue. Le terme border peut s'employer pour décrire le type de tension introduit pour produire (moyennant généralement une légère torsion) cet effet tendant à faire faseiller l'ensemble du corps détendu et ainsi faciliter, au moyen de petits mouvements, certaines liaisons (Frapper le tigre, séparer la crinière du cheval) dans la pratique de la forme.


Bù Wéi  
Ne pas s'activer, ne pas agir en prise permanente, ne pas agir avec force. Agir en tenant la bride courte à la volonté. Exercer, pratiquer le non-agir.
Note : L'école de Confucius préconise la mise en application d'une forme de non-agir (Lunyu II-1, XV-5), mais différente de celle de Laozi (II, XLVIII). En fait les deux écoles poursuivent des buts différents...
             Laozi
           ,  大       Xunzi
         守,  降    

           
Bù signifie pas; étape, pas; état, point. Bù Fá, 步伐, signifie marche, pas.
L'expression Mă Bù, 馬步, désigne la posture du cavalier, Xū Bù, 虛步, désigne le pas vide, Mó Cā, 摩擦步, désigne une marche caractérisée par le frottement des pieds. Gōng Bù, 弓步, désigne le « pas de l'arc ».
             Sun Fuquan

           
Bŭ signifie arrêter, saisir, prendre. Bŭ Huò, 捕獲, signifie saisir, capturer, arrêter.
       者,  善  息,  口 苦,  嘔 宿 汁,  心   淡,  恐       Ling Shu
          謂,  運     鋼,  務   摧,  形             Shi San Shi Xíng Gōng Xīn Jiě

           
Bŭ signifie tonifier, fortifier; réparer; combler, compléter.
Bŭ Xiè Fă, 補瀉法, désigne les méthodes de tonification et dispersion.
       者,  溫   氣,  精   者,       Su Wen
      道,  其    與,  高   之,  下   之,  有    之,  不      Laozi

Bìng Qì Pài Fàn Fă
Bìng Qì Pài Fan Fă signifie mot à mot maladie Qi éliminer méthode. Ces techniques servent à disperser l'énergie perverse, c'est à dire l'énergie qui n'est pas à sa place et dont la présence durable nest pas souhaitable

Căi Rì Jīng Yuàn Hua
Căi Rì Jīng Yuàn Hua signifie mot à mot capter soleil essence lune quintessence. Ces techniques servent à capter à heure convenable respectivement l'énergie du soleil et de la lune.

Cái          
Cái signifie matière, matériau, mais sert parfois aussi à évoquer la notion de ce qui présente de l'utilité, de capacité; utile, apte.
       者,  人          者,  愛  也;  所   者,  知      Huainanzi

Căi          
Căi signifie cueillir; exploiter, extraire; recueillir, ramasser.
         

Căi          
Căi signifie cueillir, exploiter, recueillir. En Taiji Quan, Căi correspond à une conduite de corps, une qualité d'agir, une forme de direction du mouvement visant à accomplir une prise soudaine sur l'adversaire.
         ?    衡,  任    細,  權    

Cáng         
Cáng signifie recel ou recéler; cacher, dissimuler; thésauriser.
      Su Wen
        心,  心      焉,  彼   心,  音     Nei Ye
            Xin Shu
          形,  精    真。目     視,  耳     聽,  口     言,  心          Wenzi

Cāo          
Cāo signifie s'exercer à, s'entraîner à; faire; tenir à la main.
            者,  恒    疾。 獨    子,  其    危,  其    深,  故    Mencius

Chá          
Chá signifie examiner, observer, enquêter; remarquer. Jué Chá, 覺察, signifie apercevoir, découvrir.
Miào Guān Chá Zhì, 妙觀察智, pratyavêksanā-jnāna, désigne le savoir de rétrospection.
        人,  天   分;      分,  而     。  有  人,  無  世; 雖      Qiong Da Yi Shi
           焉,  夫           Xunzi
        ,  不     理;  心   論,  不          Huainanzi

Chà          
Chà signifie bifurquer, digresser; échelonner;  n. erreur, accident. Chà Kāi, 岔開, signifie bifurquer.

Chā          
Chā signifie différence, écart; degré de différence;  adj. inférieur;  v. manquer, faire défaut; différer. Chā Jù, 差距, signifie distance, écart.
       別 ? 曰 : 貴   等,  長   ,  貧          Xunzi
        贒, 力   政,          Hu Hong

Chán        
Chán signifie méditation, contemplation, dhyāna; bouddhisme Chan.
     「天 命」並             則,  而             具、不       Hong Yanni

Chán        
Chán signifie enrouler, entourer; emmêler, envelopper. Nì Chán, 逆纏, sert à désigner un enroulement pronateur global du bras.
Shùn Chán, 順纏, désigne un enveloppement, un mouvement global supinatoire du bras, Chán Zhù, 纏住, encombrer, empêtrer, enlacer.

Chán Sī Jìn
L'expression Chán Sī Jìn, 纏絲勁, parfois nommée Chán Sī Gōng, 纏絲功, sert à caractériser le type de mouvement correct utilisé en Taiji Quan, la manière dont le corps doit se déplacer pour mobiliser le Qi et en conduire le mouvement et se traduit ordinairement par enrouler l'énergie comme un fil de soie.

Chàn        
Chàn signifie trembler, frissonner. Chàn Dòng, 顫動, signifie trembler, vibrer, frémir, tremblement; vibratoire, vibrant; vibration, oscillation.

Cháng      
Cháng se traduit par constant, permanent, immuable; toujours; ordinaire.
             性,  而       ,  應     動,  然       Li Ji
       Dao De Jing
    
Cháng       
Cháng signifie long, durable; longueur, de longue durée; ce en quoi on excelle;  v. prolonger.
Cháng Quán, 長拳, la Longue Boxe, est l'ancien nom du Tàijí Quán (expression introduite par Wu Yuxiang et rapidement adoptée avant la fin du XIXème siècle).
               Da Mo Zushi Taixi Jing
       須,  細     Cheng Man Ching

Chē          
Chē signifie véhicule, machine; poulie;  v. tourner / façonner. Jiăo Chē, 絞車, signifie treuil.
           天,  鹿      ...        Hua Tuo
        輪,  腰      Wu Yuxiang
         ,         Wang Xiangzhai
        準。活     Wu Gongzao

Chén        
Chén signifie couler, sombrer;  adj. lourd, pesant, profond.
          Wang Zongyue
         直,  虛   勁,  含   背,     肘,  尾   住,  眼       ,Chen Yanlin
       透, 即   ... 體     矣, 尤     沈。氣 沈, 則    Chen Man Ching
              乃 能 收 斂 入 骨 沈 著

Chèn        
Shèn (parfois aussi écrit Chèn) désigne le Rein;
Shèn désigne à la fois l'organe et la fonction Rein. L'expression Zú Shào Yīn désigne spécifiquement le méridien du Rein.
    Su Wen

Chèn        
En tant que verbe, Chèn signifie correspondre à, aller bien avec; convenir, s'harmoniser, être conforme à; en tant que nom Chèn signifie correspondance, convenance, voire équilibre. Chén Zhí, 称职, signifie compétent. Jūn Chèn signifie proportion, équilibre, régulartité.
Chèn s'écrit comme Chēng, qui signifie appeler, nommer; peser et comme Chèng, qui désigne une balance romaine.
       別 ? 曰 : 貴   等,  長   差,  貧          Xunzi
                                Zhuangzi
            理,  應       Bodhidharma

Chéng      
Chéng se traduit généralement par authenticité, intégrité, sincérité; créativité; sincère, franc, honnête. Chéng représente pour les confucéens l'état dans lequel il convient de pratiquer la voie et dont la composante essentielle est la centralité (Zhòng).
Chéng Suŏ Zuò Zhì, 成所作智, krtyānusthāna-jnāna, désigne le savoir d’efficacité.
   Dàxué 3 Daxue « Ce qu'il faut entendre par être sincère dans ses intentions, c'est qu'il ne faut pas se tromper soi-même ».
      使    之,  下        ,  有    者,  然       Xunzi
      ,  天  也;  不 息,  天    Zhang Zai

Chéng      
Chéng signifie soutenir, supporter; prendre charge; continuer, hériter de.
Qĭ Chéng Kāi Hé, 起承開合, désigne dans la démarche pédagogique du style Wu Hao les quatre phases du mouvement.
       者,     和, 形    體, 含   物, 以   類, 贏   , 淪   測, 終   滿, ...Huainanzi
        時, 每     字, 即                    Wu Yuxiang

Chéng       
Chéng signifie réussir, accomplir; élaborer; devenir; parachever;  n. résultat, fruit;  adj. capable. Chéng Xíng, 成形, signifie prendre forme, mise en forme.
      Lunyu
      « [Le sage] est capable de dénommer sans regarder et accomplit sans agir en force ».
         出,  萬     Nei Ye
               Ling Shu
        敗,      ...      此,  所    下,  不       Huainanzi
        性,  本   淨。但   心。直      Huineng
        形,  散     虛, 氣       Wang Fuzhi

Chéng        
Chéng signifie prendre, monter dans; profiter de, exploiter; multiplier.
    「然    有,  時    矣,    時,  順     Wang Fuzhi
       者,  綿 綿           斷;  斷         Chen Weiming

Chēng        
Chēng signifie s'appuyer, soutenir; résister, tenir bien; support. Zhī Chēng Wù, 支撑物, désigne un appui.
        時, 每     字, 即                    Wu Yuxiang

Chí            
Chí signifie tard, en retard, lent.
Chí Zhì, 遲滯, signifie hystérésis.
        起, 惟     Zhi Zhou Yi
          起,  則     ,  所       Shi San Shi Xíng Gōng Xīn Jiě
             Zhan Sanfeng

Chí            
Chí signifie tenir; soutenir, s'en tenir; résister; avoir.
       志,  無      Mencius
     故心小者,  禁於微也; 志大者, 無不懷也;  智圓者,  無不知也;  行方者,  有不為也;  能多者,  無不治也;  事少者,  約所   Wenzi
           然,  理  性,  治  術,  養  和,    適,  樂    賤,  安       Huainanzi
         曰:「子   後,  則     矣」列  曰:「願     曰:「顧  影,  則  之」  Liezi
       己,  必         Zhang Zai

Chóng       
Chóng signifie répéter, superposer;  de nouveau, encore une fois.
Noter que 重, Chóng, est homonyme de 重, Zhòng, qui signifie poids, pression; pesant, considérable.
             Taiji Quan Lun
          起,  則       Shi San Shi Xíng Gōng Xīn Jiě
              Taiji Quan Lun
             ...  學             Xu Yusheng

Chōng       
Chōng signifie plein, rempli, comblé, saturé;  v. se faire passer pour; servir comme, agir comme; remplir, charger.
             也,  而       Nei Ye
         益, 目        Xin Shu

Chōng       
Chōng signifie se précipiter sur, charger; se heurter; infuser. Prononcé comme Chòng, ce mot signifie avec dynamisme, vigoureusement.Chōng Dòng, 冲動 ou 衝動, signifie impulsion, élan. Chōng Lì, 衝力, désigne la force d'impulsion, l'élan.
Mài Chōng, 脉冲 ou 脈衝, signifie impulsion.

Chōng       
Chōng signifie jaillissement; se précipiter, jaillir. Cependant, dans la stance 4 du Laozi, Chōng se comprend comme un emprunt phonique de Zhòng qui signifie vide. Chōng Dòng, 沖動, signifie impulsion, élan.
               Laozi
        浡,        Huainanzi

Chôrismos
Chorismos - χωρισμος - signifie séparation en grec. Le chorismos est une notion essentielle dans la mise en oeuvre pratique du non-agir

Chù          
Chù signifie signifie toucher; émouvoir, exciter.
Chù Fā, 觸發, signifie provoquer, exciter; déclencher.
        動,      Shí Sān Shì Gē

Chū          
Chū signifie sortir, surgir, paraître; produire; dépasser. Tiăo Chū, 挑出, signifie encorbellement.
        Zhong Yong
    Xing Zi Ming Chu

Chuán       
Chuán signifie passer, transmettre; propager, répandre, diffuser, disséminer; communiquer; contaminer.
Chuán Bŏ, 傳播, signifie propager, répandre, diffuser.
     大 腸 主 化 糟 粕
         穀,  穀   胃,  以   肺,  五      Ling Shu
         內,  而      心,  此       Huainanzi

Chuàn       
Chuàn signifie enfiler; aller çà et là; se liguer pour faire quelque chose;  n. chapelet, grappe.
Guàn Chuàn, 贯串, se traduit volontiers par traverser en enfilade; traversée linéaire, impulsion traversante.
           和,  要     ,  又         著 「動   靜,  靜   動」 的      Xu Zhiyi
    「一        靈」       Yáng Chéngfŭ

Chuí         
Chuí signifie pendre, laisser pendre, pencher; être sur le point de. Xià Chuí signifie affaissement.
         直,  虛   勁,  含   背,  沉   肘,  尾   住,  眼       ,Chen Yanlin

Cinq éléments - Wŭ Xíng - Cinq mouvements
Schématiquement, la théorie des Cinq Eléments ou des Cinq Agents (Xing, 五) correspond à un mode de classement dynamique des objets et des phénomènes (modalités du Qi). Elle établit des correspondances avec les cinq éléments: le Bois, , le Feu, , la Terre, , le Métal, , et l'Eau, .
                 者,  性   Dai Zheng
         是,        ,                 Yang Banhou

Concentration
Dans certains exercices la pratique du Qi Gong exige une concentration ou plutôt une attention constante qui se porte sur certaines parties du corps ou certains points d'acuponcture. La concentration peut changer d'objet par exemple selon de temps de respiration (inspiration vs expiration).

Conduite du Qi
La conduite du Qi est un exercice central en Qi Gong qui au travers des diverses techniques susceptibles d'être mises en jeu présente de multiples aspects. Ces aspects sont approfondis au club dans les cours et dans les ateliers spécifiques.
        氣, 以   

Cóng        
Cóng signifie suivre, obéir à; s'engager dans, se joindre à;  adj. accessoire, secondaire;  de, depuis; par; jamais.
           務,  不  利,  不  害,  不  ,...  Zhuangzi
              化,        Nei Ye
                Lüshi Chunqiu
        分,  有         Wang Fuzhi
           精,  默   摩,  漸        Wang Zhongyué

Cuī           
Cuī signifie casser, détruire.
     氣 遍 身 軀 之 謂,  運 勁 如 百 鍊 鋼,  務 堅 不 ,  形 如 捕 兔 之 鶻 神 如 捕 鼠 之 貓  Wang Zongyue

Cún          
Cún signifie conserver, mettre en réserve, préserver; nourrir; exister.
           欲;  其     欲,  雖     者,  寡   Mencius
       者,  能      分,  通     本,  澄      之,  見       無,  可     Wenzi
      精、養 神、煉 氣,  此       Chen Xiyi

Cuò          
Cuò signifie erreur, faute; se tromper; erroné, mauvais.
Cuò Wèi, 錯位, signifie mal placer; hors de l'alignement, jugement erroné; inversion;, Cuò Jué, 錯覺, illusion.
           者,  而      者;  小      者,  而       Xunzi

            
Dá signifie atteindre, arriver; exprimer. Biăo Dá , 表達, signifie exprimer, manifester.
            Guiguzi
           然,  理  性,  治  術,  養  和,  持  適,  樂    賤,  安       Huainanzi
          空,  不     Bodhidharma
          變,  以      Yi I
     之 於 神
        

Dà Cháng
Dà Cháng, 大肠, désigne le Gros Intestin, dont le méridien principal s'appelle Shŏu Yáng Míng, 手陽明.
       者, 傳   官,  變      Su Wen

Dà Chéng Quán
Art martial s'appuyant sur l'approche du Xing Yi Quán, du Bā Gua Zhang et du Qi Gong fondé par Wang Xiangzhai dans les années quarante. Les techniques de l'arbre (Zhàn Zhuăng) constituent la base du Dà Chéng. L'esprit (Shén) et la pensée (Yi) y jouent un rôle prépondérant. Le Dà Chéng Quán, 大成拳, se caractérise par le travail pour redécouvrir et développer les fonctions instinctives d'autodéfense et d'attaque.

           
Dă signifie saisir, prendre ; frapper; briser; attaquer;. fabriquer; envoyer; chercher; tresser.
           我,  牽         Wu Yuxiang

Dài         
Dài signifie attendre; recevoir, accueillir; traiter quelqu'un.
     功,  利  也  -  功: 不  時,  若     Mózĭ
               嫭,      ?    ?         Zhuangzi
        時,      應,         Lüshi Chunqiu

Dăi         
Dăi signifie saisir, attraper; agripper.
        

Dán        
Dán signifie boule, boulette.
Ecrit Tán en pinyin, ce mot signifie lancer, bondir;  n. ressort. Ainsi, Tán Lì, 弹力, et Tán Xìng, 弹性, se traduisent par élasticité.
                 Bā Fă Jué

Dān         
Dān signifie rouge; remède; élixir; cinabre. Xiān Dān, 仙丹, signifie élixir. Nèi Dān littéralement cinabre interne, désigne l'alchimie interne.
Dān Dĭng Dào Gōng, 丹鼎道功, l'entraînement du Dào dans le creuset de l'élixir, désigne l'entraînement taoiste.

Dān Tián
Dān Tián, 丹田, le champ du cinabre, fait généralement référence au Dān Tián inférieur situé environ 3-4 cm en-dessous du nombril.
« L'or est solide, le cinabre est rond, les bouddhistes parlent de l'éveil parfait, Yuan Jué, les confucéens de faîte suprême, Tài Ji, les taoistes du cinabre d'or; Jīn Dān, là est la véritable Nature » Li Daochun, Huandan Zitu, fasc.6
       使         Wu Shiji
           難,  氣       
            ,   指       輔,   足          Song Shuming
       柔。務   氣。專         者。丹  也。   Cheng Man Ching

Dàng      
Dàng signifie attendre, retarder, différer, traîner, remettre à plus tard;  immodéré, non restreint.

Dàng      
Dàng signifie se balancer, osciller; flâner, errer, flotter; nettoyer, balayer, essuyer. Băi Dàng, 擺盪, signifie osciller, faire des oscillations.
L'expression Gŭ Dàng, 鼓盪, peut se traduire par résonner ou vibrer comme un tambour. Dàng Yáng, 鼓漾, signifie flotter, onduler.
             靈,  尤   串,  氣   ,  神      Zhang Sanfeng

Dāng       
Dāng signifie entrejambe.
Yuán Dāng, 圓襠, signifie arrondi de l'entrejambe; arrondir l'entrejambe, installer un arc dans les jambes.
Guŏ Dāng, 裹襠 signifie mot à mot envelopper l'entrejambe et traduit la même idée.
        
          腿,  能   實,  謂      Hao Yueru

Dāng       
Dāng signifie en tant qu'adjectif : égal, convenable, juste. En tant qu'adverbe : en présence de; quand, au moment où, pendant que, en tant que verbe : porter, accepter; être, travailler; prendre la responsabilité; devoir, falloir; croire, considérer comme, prendre pour.
        也,  無  朝,  其         Zhuangzi
       輻,  共  轂,    無,  有      Laozi
          室,    無, 有      Laozi
              位,          Huainanzi

Dáo         
Dáo signifie diriger, conduire, orienter. Dăo Xiàng, 導向, signifie diriger, orienter.
        氣, 以   

Dáo Yĭn
Dáo Yĭn, 導引, désigne essentiellement une pratique corporelle issue d'une école de pensée, d'un enseignement ancestral.
     Baopuzi
Cependant le terme est plutôt ambigu car il recouvre plusieurs sens différents. Fondamentalement, ce terme ancien était utilisé pour décrire des pratiques traditionnelles non épurées adossées sur d'autres pratiques à caractère chamanique ou bien à portée philosophique (voie de la sagesse, rite, développement de l'intuition fondamentale, perfectionnement de soi) ou artistique (musique, chant, arts du pinceau, poésie, arts martiaux, rituel,...). Le Zhuangzi mentionne ce terme dans le sens de technique corporelle favorable à la préservation de la santé. Au début des années 50, les Chinois d'aujourd'hui ont simplifié certains exercices (qu'ils ont rendu compatibles avec l'idéologie, puis orienté vers une pratique à caractère sportif - 2002 -. Dès 1949 ces pratiques à forte vocation hygiéniste ont été dénommées Qì Gōng.
Pour nous, le terme Dáoyin a un sens plus large : il désigne certes une praxis, des exercices corporels intentionnels, des formes de Qì Gōng, mais est par ailleurs directement en lien avec une éthogie humaine, une Tradition de pensée puissante élaborée dès les IVème et IIIème siècles, Prosaïquement, le terme Dáoyin fait référence à l'ensemble des « procédés de conduite vers la non-conduite ».
Comme mentionné plus haut, le terme Dáoyin est, souvent employé dans un sens étroit, pour désigner des exercices susceptibles d'améliorer la santé dans le traité sur l'origine et les symptômes des maladies datant de 610 ap. J.-C. :
Les mouvements servent à attirer les souffles enfouis, les souffles pathogènes et les souffles malins qui se trouvent dans ce corps, à les suivre, à les attirer et à les faire sortir ; c'est pourquoi on appelle ces exercices Dáoyin « conduire et attirer ».
Une référence au Dáo Yĭn : passage du Zhuangzi: cliquer

Dào         
Dào (ou Tao) est avant tout un nom commun qui signifie «route», «chemin», «voie» et, par extension, «méthode», «technique», «manière de procéder», «usage» . Dào signifie aussi, «voix» en rapport avec le dire, l'énonciation. Dào signifie ainsi voie de la vie en même temps qu’une manière de s’imprégner de la parole.
Retenons également dans Dào la notion d'évolution, de viabilité, de cheminement ou de procès, d'où est absente la notion de but.
     , 天, 地, 將, 法, 道 者, 令      也, 可   死, 可   生, 而     Sunzi
          ,  利  也。君   之,  不    人。    者,  猶  鹿 也,  唯      Hanfeizi
        Guiguzi
Notons ainsi la caractérisation du Dào proposée par Wang Fuzhi, «Ce qui est incorporel est ce qu'on appelle le Dào» - Du Sishudaquan Shuo, "la voie cosmique qui engendre les lois de la nature" et les traductions proposées par J-F Billeter : « fonctionnement des choses » et par J. Gernet : « mouvementation ».
           也, 進      Zhuangzi
                       Hanfeizi

Dào Jiāo
Dào Jiāo est un terme qui désigne les enseignements ancestraux du Dào, la voie de la Tradition.

Dào Lù
Dào Lù est la voie spirituelle suivie par les chamans de la Chine ancienne, le chemin menant fermement à la racine des choses.

Dào         
Dào signifie marcher en arrière, tomber en arrière, se renverser; s'effondrer; renverser; verser, jeter;  adv. à l'envers, en inverse; après tout.
Dào Zhuăn, 倒轉, signifie faire un demi-tour, faire volte-face, faire marche arrière, inverser sa direction.
Dào Jì Shí, 倒计时, signifie compte à rebours.
          « Repousser le singe »
           外, 則     Wu Tunan

Dasein
Dasein se traduit par « présence », et se distingue de l'« existence ». Pour Heidegger le Dasein est un concept central qui caractérise la manière d'être spécifique de l'être humain, qui n'est pas celle des choses ordinaires. Ainsi, le Dasein correspond à un être paradoxal, dont le propre être importe, qui est en permanence confronté à la possibilité de sa mort dont il a conscience, solitaire, et qui est constamment « au monde », auprès des choses.

          
Etymologiquement, la graphie du mot est édifiante. C'est un syllogigramme composé de deux sous-graphies : celle du Cœur et, au-dessus, celle du chemin, de la direction droite. Le caractère évoque donc la notion de conduite droite. se traduit généralement par vertu ou moralité (Dào Dé Jīng - Le Laozi). Il peut aussi être traduit par pouvoir d'agir, par puissance ou par capacité d'agir, par efficacité ou encore par puissance d'exister.
           Zhuangzi
     Hanfeizi
La notion de « Dé » décrit souvent dans les textes anciens la puissance efficiente du Dào qui permet aux choses d'être ce qu'elles sont et aux phénomènes de se dérouler. La notion de Dé est à nos yeux sans doute assez proche de celle de virtus chez les Romains.
       Zhuangzi

           
Dé signifie acquérir, doter, gagner; être prêt;  attribut. Ce mot est homophone du précédent
Jué Dé, 覺得, signifie sentir que, trouver que, penser (que); éprouver.
      Zhuangzi
        成,               Xunzi
      Huainanzi

Dépression
La dépression mentale ne correspond pas à une classification spécifique en MTC, mais se rattache à différentes maladies traditionnelles parmi lesquelles figurent
  • Yù Zhèng : syndrome dépressif,
  • Săn Bēi : tendance à la tristesse,
  • Zāng Zào : hystéro dépression,
  • Băi Hé Bìng : maladie du bulbe de lys,
  • Méi Hé Qì ; syndrome du noyau de prune,
  • Diān : psychose dépressive,...

            
Dí signifie s'opposer, résister à;  n. opposition, adversaire, ennemi.
                Wenzi

Diăn        
Diăn signifie un peu;  n. point; goutte; tache;  v. marquer, toucher, effleurer; allumer; compter.
Diăn Chū, 點出, signifie indiquer, Diăn Míng, 點明, souligner, faire remarquer, Jù Diăn, 據點, point d'appui; position-clé (mil.).
Jī Diăn, 基點, désigne un point essentiel, un point de repère, Zhī Diăn, 支點, un point d'appui. Biàn Qū Diăn, 變曲點, un point d'inflexion.

Diào         調
Diào signifie déplacer, enquêter; accent, ton, mélodie. Qiáng Diào, 强调, signifie souligner, mettre l'accent sur.
Transcrit Tiáo, le mot 調 signifie régler, accorder.

Diathigè
Diathigè - διαθιγη - toucher traversant (Anaximandre, Démocrite).
Notes : Dans le terme de diathigè on saisit ... de manière tout à fait spéciale une situation d'intégration c'est à dire « le fait de se trouver dans une succession », donc quelque chose qu'en fait nous ressentons être statique, que nous percevons comme un moment au sein d'un mouvement [...] En effet si rhusmos désigne le déroulement de l'écriture, il devient évident que diathigè signifie du même coup une propriété de la lettre résultant du mouvement généré par le fait d'écrire [...] En effet pour produire le tracé caractéristique d'une lettre, le tracé doit nécessairement accomplir au moins un tournant précis.  Heinz Wisman
« Le plus important en Taiji Quan, c'est de rendre aisée la propagation de l'élan traversant qui constitue le mouvement du corps et de les intégrer sans interruption dans un enchaînement continu de gestes sensibles et mesurés. »


Dìng       
Dìng signifie tranquille, calme; fixe, déterminé;  v. fixer, déterminer;  n. détermination tranquille, stabilité.
Zhōng Dìng, 中定;, signifie Garder l'équilibre ou la stabilité centrale, fixer le centre. Chán Dìng, 禪定, désigne spécifiquement la concentration, l'une des six perfections (Liù Dù, 六度, dans le Grand Véhicule, mahāyāna, Dà Shéng, 大乘).
           服,  心  ,      Guanzi
       者,       亂。亂        事,  如   盪,  不   面。如   燈,  不   
        樞。樞   搖。云   闔。不   闔,  虛   求。是        

Dĭng       
Dĭng signifie sommet, haut; porter sur la tête; soulever; appuyer, pousser; rétorquer, riposter; substituer, remplacer; valoir.
Dĭng Duān, 頂端, désigne le haut d'un objet, le sommet, l'apex. Tóu Dĭng, 頭頂, désigne le sommet de la tête, le vertex.
        
        勁,  氣      Taiji Quan Lun
        勁,     者,  頭   直,  神      Yáng Chéngfŭ

Dòng      
Dòng signifie bouger, se mouvoir; agir, se mettre en action, s'activer; Dòng peut désigner aussi l'acte de bouger, le mouvement, l'activation, le déclenchement, la mise en mouvement. Bō Dòng, 波動, signifie onduler, fluctuer.
                   Mencius

      Taiji Quan Xué
Note : L'expression Yùn Dòng met en avant le processus dans lequel s'inscrit le mouvement et peut se traduire par envoyer, transporter. L'interprétation de l'expression Zhī Jué Yùn Dòng conventionnellement traduite par mouvement en conscience, qui caractérise la manière juste de pratiquer, doit le prendre en compte.
        Taiji Fa Shuo
          動,  一       Yáng Chéngfŭ

Dǒng      
Dǒng signifie savoir, comprendre. Dǒng s'emploie aussi dans le sens de percevoir dans l'expression Dǒng Jìn Rán ci-dessous qu'on retrouve fréquemment dans les traités de Tàiji Quán mais qu'on traduit souvent par identifier ou comprendre l'énergie (ou les énergies) Jìn
     

            勁,  由          Wáng Zōngyué

Dŏu        
Dŏu signifie trembler, frissonner, frémir; vibrer; secouer. Chàn Dŏu, 顫抖, signifie trembler, frissonner.
Dŏu Dòng, 抖動, signifie vibrer, secouer, frissonner. Tán Dŏu Jìn, 抖勁, désigne la force vibrante élastique.
        

          
Dù signifie passer;  n. degré, limite, tolérance, retenue; mesure. Nián Dù, 粘度, signifie viscosité. Dù Liàng, 度量, signifie mesurer.
Sù Dù, 速度, signifie vitesse. Lì Dù, 力度, signifie intensité. Hòu Dù, 厚度, signifie épaisseur, intensité.
          

Duàn     
Duàn signifie couper, casser, rompre, interrompre; renoncer à; décider;  adv. certainement.
Xiāng Lián Bú Duàn, 相連不斷, signifie lier les mouvements sans interruption, est un des dix points clés du Taiji Quan.
        ...    盡,  新   生,  此          Chen Weiming
         ...    ,  彼     入,  其      Tian Zhèn Feng

Duān     
Duān signifie extrémité, bout; cause, motif; germe;  adj. droit, correct.
Dĭng Duān, 頂端, désigne le haut d'un objet, sommet, apex.
Fā Duān, 發端, signifie début, origine; être à l'origine, amorcer, commencer.
          與 ! 舜       言,  隱    善,  執   ,  用    民,  其     乎 !  Zhōng Yòng
       明,  偏  闇,     通,  詐   塞,  誠   神,  夸     Xunzi
         教, 以   ,  自    息,  為    
         ,  而       Taiji Quan Lun

Duì        
Duì signifie répondre, traiter; s'opposer à; confronter; ajuster; convenir;  adj. correct, juste;  n. paire, couple;  prép. à, contre, pour, envers.
En Taiji Quan, Duì signifie s'opposer à l'endroit où arrive l'opposant avec le Qi, l'intercepter. Duì Dí, 對敵, signifie faire face, confronter.
           断,          Yang Banhou
      者,  以     處,  認         Wu Yuxiang
     折 疊 者,  是 待 的,  有 上 即 有 下,  有 前 即 有 後,  有 左 即 有 右   Hăo Shăoru

Epistèmè
L'épistémè correspond à l'ensemble des pratiques discursives, des connaissances à caractère scientifique, du savoir d’une époque et ses présupposés.

Esti
Esti - εστι - peut signifier en grec ancien est, existe ou il y a, à rapprocher du mot Yŏu en chinois, .

Etat de Qi Gong
L'état de Qi Gong correspond à un état mental et physique particulier dans lequel il convient d'entrer (Rù Jìng) pour pratiquer le Qi Gong.

Energie perverse
Une énergie perverse (Xié) est une énergie qui n'est pas correcte. Si l'énergie de la personne est forte, l'énergie perverse ne peut pas attaquer l'organisme. Si ce n'est pas le cas, l'énergie perverse qui trouve un terrain affaibli peut attaquer l'organisme. De nombreuses techniques de Qi Gong servent à disperser l'énergie perverse du corps.

           
Fā signifie envoyer, distribuer, déclencher, libérer; exprimer, émettre; produire; devenir; gonfler; projeter. Chù Fā, 觸發, signifie provoquer, exciter; déclencher. Fā Tiáo, 發條, signifie ressort. Fā Jī, 發機, désigne le mécanisme de déclenchement de l'arbalète.
L'expression Fā Lì, 發力, caractérise l'envoi ou la sortie de la force dans la pratique des arts martiaux chinois.
         弓,  矯    矢,  立    的,  奠   ,  發     Yangzi Făyan
     全 體 之 於 毛   Shi Liù Guan Yāo Shuŏ Ming
        直,  蓄      Wu Yuxiang

Fā Gōng
Le Fā Gōng est une méthode avancée du Qi Gong. Le Fā Gōng correspond à l'émission et la transmission d'énergie à distance. Le principe de cette technique est d'activer l'énergie à partir du Dan Tian et de la transmettre à partir de certains points vers certaines zones du corps du patient, la personne en déséquilibre énergétique. L'exercice de la pensée joue un rôle important. La pensée sert en effet à guider la circulation et le flux de l'énergie. Dans l'application thérapeutique du Fā Gōng, il s'agit d'émettre de l'énergie et de la diriger sur certaines zones du corps, afin de la faire circuler dans les méridiens pour qu'elle atteigne ainsi les organes du patient.

           
Fă signifie loi, droit, principe; moyen, méthode, procédé; dharma.
      身,  太   神,  其   形;  治 國,  太   化,  其      Huainanzi
      入, 便   行 : 一、報  行, 二、隨  行, 三、無   行, 四、稱    Bodhidharma

Fascia
Un fascia, ou Jīn , 筋膜 en chinois, est une structure corporelle membraneuse fibro-élastique qui enveloppe une structure anatomique. Cette membrane est composée de tissu conjonctif dense riche en collagène. Les fascias sont reliés entre eux pour former un réseau complexe de haut en bas, de la superficie à la profondeur du corps. Les fascias sont considérés comme des structures passives servant à la transmission des contraintes mécaniques internes ou externes. Cependant, les fascias montrent des capacités contractiles et interviennent dans la dynamique du travail musculaire et présentent une innervation sensitive. Ils constituent un objet d'étude et d'entraînement privilégié du Yi Jin Jing.
          ,  而    主;   煉    筋,  而    依;    筋,  煉     氣,  則        Yi Jin Jing

Faseiller
Faseiller est à l'origine un terme de marine qui signifie être animé d'un petit mouvement à caractère vibratoire, bouger ou faire bouger, s'agiter le long d'une structure de tenségrité, battre (quand la voile n'est que légèrement tendue). Faseiller peut aussi s'employer pour décrire ce petit mouvement qui traverse le corps à la suite du relâchement de contraintes musculaires de faible intensité (introduisant en général une légère torsion, en piqué) traversant l'ensemble du corps lors de certaines liaisons de posture à posture. En Taiji Quan, par exemple, ...

Fǎn        
Fǎn signifie tourner, retourner, renverser; lutter contre;  adj. inverse, opposé, contraire. Le mot Fǎn est à rapprocher du mot tropè en grec.
Făn Zhāng Dòng, 反章動, signifie contre-nutation (mouvement de pivotement de la symphyse pubienne vers le bas).
Wù Jí Bì Fǎn, 物及必反,  se traduit par « Les choses parviennent nécessairement à un retournement ».
         動 ;  弱            有,  有     Laozi
        他, 治        Su Wen
        舍,    極,        Nei Ye
          外,  而    之,  是    本,  而        Huainanzi

Fāng      
Fāng signifie direction, côté, lieu, ; méthode, moyen; carré, qui suit les règles;  en ce moment; seulement.
Fāng Biàn, 方便, signifie commode, pratique, qui rend les choses faciles; moyen efficace, expédient, upāya (Bouddh.).
         睨,  物      Zhuangzi
          規,  地    矩。往      宙,  四      宇,  道          Wenzi
            也,  不   故,  而          Huainanzi

Fàng      
Fàng signifie relâcher, libérer; projeter (promptement); lancer; décocher; mettre, placer, déposer.
Fàng Sōng, 放松 ou 放鬆, signifie détendre l'esprit et le corps en relâchant les articulations, en ouvrant les articulations, prérequis indispensable pour une pratique correcte du Qi Gong et du Taiji Quan. Fàng Sōng correspond à l'aptitude qui permet d'atteindre cet état de relâchement à la fois mental et physique qualifié de quintessence du Taiji Quan.
         弓,  發        Chen Yanlin
               隨,  一   成,  向   出,  勁   箭,  迅      Hao Shaoru
           。 中     Li Yiyu

Fàng Sōng Gōng
Fàng Sōng Gōng, 放松功, désigne une technique de relaxation en profondeur pratiquée au club.

Fā Shēn
Dans le bouddhisme, Fā Shēn, 法身, désigne la nature, littéralement le corps du Dharma ou le Corps de la Loi (dharmakāya). Noter que la nature des êtres est permanente contrairement à leur corps; de sorte que celui qui se conforme à la nature transcende la vie et la mort.

Fèi         
Fèi désigne non seulement l'organe du poumon, mais aussi la fonction Poumon et incidemment aussi, le méridien du Poumon, Fèi Jīng, appelé Shŏu Tài Yīn.
      Su Wen
         
        氣, 守   氣, 保        氣, 養   氣, 調   氣, 理   氣, 升   氣, 降   氣, 閉       

Fēi         
Fēi signifie faute, erreur; blâmer, reprocher;  adv. non.
       也, 非   也,  其  也,      Guanzi
         聞,  聞   也,  道   見,  見   也,  道   言,  言   也,  孰          Wenzi

Fēn        
Fēn signifie diviser, partager; distribuer, répartir; distinguer;  n. branche; fraction, distinction, discrimination, séparation.
Jūn Fēn, 均分, signifie égaliser, répartir, partager équitablement. Fēn Bié, 分別, se séparer, distinguer; différence; vikalpa; respectivement.
        ,  乃                Liezi
          産,  皆   ...          産,  而           辨,  而      Wang Fuzhi
     Taiji Quan Lun
        勁,  練   家,       Li Yiyu
        ,  則    滯,  自   穩,  而         Yáng Chéngfŭ

Fēng      
Fēng signifie Vent.
         上,  清       Ling Shu
           行,  泠   也,  旬         Zhuangzi

Forme
La forme, 套路, Tào Lù, désigne un ensemble de postures ou de mouvements qui condensent de manière synthétique l’ensemble des principes, ramassent les techniques et les qualités à mettre en place et à développer dans la pratique.

Feu civil
Domaine de travail du Yì.

Feu militaire
Wŭ Huŏ, 武火 désigne le Feu martial ou Feu militaire. Domaine de travail de la respiration.

         
Fù signifie ventre, abdomen.
       營,  營  意,  脾       用,  五   安,  實         Ling Shu
           

         
Fù signifie lier, attacher. Shù Fù, 束縛, signifie lier, entraver.
           ;     柙,       相,        Qióng Dá Yĭ Shí

         
Fŭ signifie ordinairement appliquer, enduire; être suffisant.
       者,  運    身,  敷     上,  使       Wu Yuxiang

          
Fù signifie répondre; recommencer; tourner, retourner; de nouveau.
         物,  聖     見;  利    ,  知         Huainanzi

Gài        
Gài signifie couvercle; (re)couvrir; apposer; dépasser; construire. Xī Gài, 膝盖, désigne le genou.
En Taiji Quan, Gài signifie faire circuler le Qi dans son propre corps et le répandre sur son opposant afin de l'empêcher de bouger.
          者, 不   生, 而      Hanshan Té Tchīng
      者,  以         Wu Yuxiang

Gān        
Gān, prononcé et parfois aussi écrit Kān, désigne non seulement le Foie en tant qu'Organe, mais aussi la fonction Foie. Zú Jué Yīn désigne le méridien du Foie.
        色,  入   ,  開   目,  藏     Su Wen
       者,  正  膽,  遺  目, 心    內;  通    一,  居    為,  行    , ...   Huainanzi

Găn        
Găn signifie sentir, éprouver; émouvoir, toucher;  n. sentiment, affection; sens; perception; ébranlement; influence.
Găn Zhī se traduit ordinairement par perception, Găn Dòng, 感動, par émouvoir toucher, Găn Qíng, 感情, par sentiment, affection,
Găn Xìng, 感性 par sensibilité, Găn Jué, 感覺, signifie sensation;  v. sentir, ressentir. Găn Yīng, 感應 signifie résonance.
Tiān Rén Gān Yīng, 天人感應, désigne ainsi la résonance entre l'homme et le Ciel.
     易, 無  也,  無  也。寂   動,            Zhouyi
     而 後 有 通,  不 有 兩 則 無 一   Zhang Zai
     動 靜 者,  合 內 外 而 一 之 道。心 來 有 寂 而 不 有。理 來 有 而 不 應 有   Wang Tingxiang
                           Chen Yanlin

Găn Yīng
Găn Yīng, , est une expression signifiant littéralement stimulus et réponse qui évoque la notion de résonance.
        先,  不   始。   ,  迫      Zhuangzi
          Dŏng Zhòngshŭ

Găn         
Găn signifie oser, avoir de l'audace; courageux, audacieux, intrépide.

Gāng      
Gāng signifie dur, ferme, fort:  adv. juste, exact;  tout à l'heure, à peine. Gāng Dù, 剛度, signifie raideur (mécanique).
           Taiji Quan Lun
        
        

Gēn        
Gēn signifie racine, source, origine.
      道, 無   莖,   無      Nei Ye
       體,  絀  明,  大   冥,  解   神,  漠     魄,  使           Huainanzi
    ...    靜,  靜   陰,  靜   動。一   靜,  互   ,  分   陽,  兩      Jin Si Lu

Gōng     
Gōng signifie habileté, adresse acquise par un travail assidu; mérite, exploit; effet
      ,  利  也  -  : 不  時,  若     Mozi
       Mozi
           意, 行       Zhu Xi

Gōng     
Gōng se traduit par arc, archet;  v. plier, courber, tendre.
Gōng Lì, 弓力, fait référence à la mise sous tension de chaines musculo-tendineuses dans les membres ou dans la colonne vertébrale et sert à désigner les arcs de force. L'expression Gōng Jiàn Gōng, 弓箭功, désigne le « travail de l’arc et des flèches ».
Note : Les cinq arcs du corps sont à mettre en place dans les bras, les jambes et la colonne vertébrale, dont il s'agit ensuite de coordonner le relâchement.
               Laozi
         ,  發       Wu Yuxiang

Gŏng     
Gŏng signifie entourer, tenir à deux mains; courber; pousser;  n. arc, voûte. Dié Sè Gŏng, 澀拱, signifie encorbellement.
        揮,  而        使,  譬            Xunzi
            者,  善       Huainanzi

Grande Circulation
Par Grande Circulation, il est généralement fait référence à la Grande circulation dans les 16 méridiens. Il s'agit d'une technique s'articulant sur la conduite du Qi dans les 12 méridiens ordinaires (en commençant par le méridien du Poumon) et les quatre méridiens « merveilleux » Yang Qiao Mai, Yin Qiao Mai, Ren Mai et Du Mai. Le terme Grande Circulation fait également référence à une visualisation sur un trajet spécifique partant des Laogong, suivant l'intérieur du bras pout rejoindre la poitrine au point Danzhong, descendant sur l'axe du corps jusqu'au périnée, Huiyin; puis à l'intérieur de la jambe pour rejoindre Yongquan, remontant ensuite sur l'arrière des jambes jusque Ming Men, remontant dans le dos jusque Dazhui et se séparant sur l'extérieur du bras et se terminer à la pointe des doigts.

           
Gù signifie ferme, solide;  adv. fermement, résolument;  v. solidifier, renforcer.
Gù Shén, 固神, signifie entraïner son Shén à se maintenir dans sa résidence afin de stabiliser et de calmer le Shén.
Dìng Shén, 定神, signifie concentrer son attention, retrouver son calme.
      者,   衛       Su Wen
        神,  外      Wang Zongyue
         腹,  則       Ju Hao

           
Gù signifie regarder (alentour), prendre soin de, se préoccuper de; rendre visite à. En Taiji Quan Gù correspond à un potentiel d'éloignement circulaire.
        退                             Taiji Quan Xué

           
Gŭ signifie os; ossature, charpente.
          恐,  心       之,  是     Ling Shu

           
Gŭ signifie gonfler, bomber; battre; simuler;  n. tambour.
Gŭ Dàng, 鼓盪, peut se traduire par résonner avec les énergies alentour; résonner ou vibrer comme un tambour; se balancer, osciller.
        ,  神      Zhang Sanfeng
             靈,  尤   串,  氣   ,  神      Zhang Sanfeng
             陷,  先       Li Yiyu
           ,         斤,  開        Song Shuming

           
Gŭ signifie vallée; céréales, grains; millet. Gŭ Qì désigne le Qi de la nourriture.
      者,  天  也。神 者,  一     也。天  ,  含  化,  容  空;  地  ,  容  物,  載  

Guàn      
Guàn signifie traverser, pénétrer; appliquer. Guàn évoque la notion d'enfilade, de parcours le long d'un trajet. Souvent employé en combinaison avec les mots Chuàn ou Lián...
     [    ]     ,  措     上,  发 之,  适   沓,  方   
    
  者,          Su Wen
        , 氣   盪, 神     Zhang Sanfeng
           Yáng Chéngfŭ

Guān       
Guān signifie difficulté; passe, passage, col;  v. fermer; éteindre; emprisonner; être (en)fermé; concerner, avoir rapport à.
Guān Jié, 關節 signifie articulation. Guān Lián, 關聯, signifie être en relation avec, être en connexion avec.
Tōng Guān, 通關, signifie ouvrir ou franchir une porte.
           天,  鹿       ...  Hua Tuo

Guān       
Guān signifie regarder, voir, observer, contempler; n. vue, vision; conception.
Néi Guān, 內觀, signifie vision intérieure. Guān Niàn, 觀念, signifie observer les pensées. Bì Guān, 壁觀, désigne la contemplation murale.
    「毋    者」, ... ,  言         Xin Shu
         林,    性,  形   矣,  然    鐻,  然    焉,  不     Zhuangzi
           適;  至          Liezi

Guăn       
Le mot Guăn signifie organe et désigne à la fois les organes sensoriels et les organes de l'administration bureaucratique. C'est un mot important qui peut être utilisé de manière ambivalente pour parler simultanément du microcosme (corps de l'homme) et du macrocosme.
     十 二
      者,  君     也,  神      Su Wen
          本,  則       Wang Fuzhi

Guāng     
Guāng, signifie lumière, rayon; brillant, lisse; ìépuiser. Xing Guāng, désigne la lumière naturelle qui va spontanément au-dedans.
             Daozang Zubian

Guī          
Guī signifie retourner, rentrer; rendre; appartenir;  prép. vers, à.
          楊,  逃     儒。,  斯        Mencius
        推,  福   
          生,  則        Huainanzi

Γνωθι σεαυτον
Γνωθι σεαυτον correspond originellement à une maxime delphique prononcée Gnothi séauton, écrite sur des stèles sigjifiant d'abord : Connais tes limites. Par la suite l'expression a été attribuée à Socrate qu'on traduit en général de manière superficielle par : « Connais toi toi-même » mais dont Pierre Hadot a dégagé trois interprétations... Chez Plotin le métaphysicien, l'interprétation en devient :! « Connais-toi comme esprit, deviens ton vrai moi »
Une expression analogue apparaît aussi dans les textes anciens chinois...

Guò        
Guò signifie passer, traverser; dépasser, surpasser;  adv. après;  n. faute; excès.
              賢 ?  子 曰:  師  ,  商    。 曰:  然    與 ?  子 曰:  過     Lunyu
         理,  欲       Xin Shu
     逢 剛 則 柔,  逢 柔 則 剛,  遇 空 則 入,  遇 門 則   Baihe Quanjia Zhengfa

Guŏ        
Guŏ signifie envelopper.
       者,  高   極,  深   測,  苞   地,  稟     Wenzi
      襠 護   Li Yiyu

Hán       
Hán signifie contenir, renfermer; tenir dans la bouche.
       施, 含   化, 是       Huainanzi
          Yáng Chéngfŭ
       者, 胸   涵, 使       Chen Man Ching

Hán       
Hán signifie froid; pauvre.
        
        引,  皆   

          
Hé signifie harmonie;  adj. harmonieux, paisible.
Băo Hé, 飽和, signifie saturation; saturé. Huăn Hé, 缓和, signifie retarder, se rétablir; modérer, atténuer;  adj. lent, doux;   n. détente.
       者,  天     也 ;    者,  天        Zhong Yong
      者,  成         者,  物      Zhuangzi
         ,  則        Huainanzi

          
Hé signifie tout, ce qui peut être uni ou réuni.

          
Hé signifie fermer; unir, combiner; convenir à; équivaloir à.
     , 正, 宜, 必
          病,  久    者,  內       Su Wen
        者,  調      時,  時   則,  間     Wenzi
           Wang Yangming
   「動   分,  靜   」    我   動。渾    極。如  動。則       Chen Weiming

Héng      
Héng sert à désigner un appareillage de pesage, une balance et signifie peser, mesurer. Jūn Héng, 均衡, signifie équilibré.
         ?    ,  任    細,  權    

Hòu         
Hòu signifie arrière; descendant, postérieur;  derrière, après, ensuite. Xuán Hòu, 旋後, désigne un mouvement de supination.
           Nei Ye
          變,      ,        Wenzi
        守,  司   戶,  審       Guiguzi
         下,  有      Taiji Quan Lun

           
Hú signifie arc.
         

           
signifie imprévisible; extraordinaire;  porter de l'attention à, examiner.
Zài Hū, 在乎, signifie attacher de l'importance à, faire cas de.

Huà         
Le mot Huà enveloppe la notion centrale de la pensée chinoise : le changement, la transformation. Il signifie en effet changer, transformer;  n. transformation, métamorphose.
    Su Wen
          ? -             Zhuangzi
       動,  而   氣,  氣       Daozang Xubian
     隂 陽,  氣 也 :  變 ,  機 則 也   Wang Tingxiang
                   者,   也。故 神,  氣  神;  ,  氣      Wang Fuzhi

Note : D'après Xu Longhou, Yang Luchan désignait l'art de la boxe Huà Quan ou Huàn Quan. L'usage de l'expression même de Taiji Quan n'est apparu que vers la période 1853-1880 (via Wu Chengqing, Wu Ruqing écrivant dans un poème « chaque mouvement exprime le symbole du Taiji » et Li Yiyu).

Huán       
Huán signifie retourner, regagner; rétablir; rendre. Prononcé Hái, 還 a valeur adverbiale et signifie encore; aussi, également; assez, passablement.
      ,        ,    ,         ,    ,              Liji
            事,  是    宿   感,  今   之,  緣   無,  何   有 !  Bodhidharma
          有,  非          由,  非          原,  是         Yang Banhou
         方  直    意 迎    中  間   應  如       Ba Ji Ge

Huàn       
Huàn signifie échanger; changer, convertir; alterner.
     曲 中 求 直 蓄 而 後 發,   力 由 脊 發 步 隨 身   Wang Zongyue

Huàn      
Huàn signifie contracter, attraper; se préoccuper de;  n. mal, malheur, calamité ; maladie.
               了,  只       益,  而          Wuyue Chunqiu
        ,  偏   也。見    也,  則       者;  見    也,  則         Xunzi

Huí          
Huí signifie revenir, retourner; tourner; répondre.
Huí Shēng, 回聲, se traduit par écho, Huí Yīn, 回音, aussi. Huí Bì, 回避, signifie éviter, esquiver.
       曰 :「  矣。」仲  曰 :「何  也 ?」曰 :「    矣。」 曰 :「可 矣,  猶  。」 Zhuangzi
             Hua Tuo

Huí Gōng
Il existe en fait plusieurs Qi Gong connus sous le vocable de Hui Gong. Par exemple le Hui Gong de Liu Dong dont la première forme s'apparente au Zhi Neng dont la forme est très différente de celle transmise par Jian Liujun pratiquée au club.

Huì          
Huì signifie se réunir, rencontrer, voir, fréquenter; savoir, pouvoir;  n. réunion, association.
Huì Yīn, 會陰, (1RM) est situé au périnée et désigne le point de convergence des Yin qui réunit Chōng Mài, Rèn Mài et Dū Mài.
Băi Huì, 百會, (20DM) est situé au sommet de la tête et désigne le point des cent réunions, il est aussi appelé Mer des Moelles.
      此,  後         ,  流           Wáng Tíngxiāng
       說「誠  實,  禮  虛」 二 句,  大       Wáng Fūzhī

Huit Pièces de brocart
Les Huit Pièces de brocart ou Huit Pièces de Soie, 八段錦, font partie de la Tradition officielle du Qi Gong. Cette forme daterait des époques Sui (581-618) et Tang (618-907). Ce Qi Gong est pratiqué, avec diverses variantes, par toutes les écoles de Qi Gong. Cette technique exige une bonne coordination de la respiration et des gestes ainsi que de la concentration. Il faut notamment se concentrer sur le Dan Tian, respirer lentement et profondément par le bas-ventre et effectuer des mouvements lents et élastiques.

Hún Yuán Qi Gōng
Le Hún Yuán Qi Gong ou Qi Gong du Chaos Originel a été élaboré par Feng Zhiqiang.

Huó        
Huó signifie vivre, sauver la vie à;  adj. vivant, vif, expressif; souple;  n. vitalité; travail, ardeur, vivacité.
Huó Pŏ, 活潑, désigne la vivacité, le dynamisme. Shēng Huó, 生活, signifie élan de vie, vie, activité.
               勢,  不       。  平     架,  須            Wu Yuxiang
          Song Shuming
          架,  須            Hao Yueru

Huó Zĭ Shì
Huó Zĭ Shì, 活子時, désigne dans le contexte de l'alchimie intérieure le moment du Minuit de la Vie, qui correspond au moment d'agir où l'activation est méthodique et consciente, à bien distinguer du Zhèng Zĭ Shì.

Huŏ        
Huŏ signifie feu, flamme; fièvre, chaleur interne; colère.
Jūn Huŏ, 君火, désigne le feu empereur et Xiāng Huŏ, 相火, le feu ministre.

     火 曰 炎 上
        二,       也,           Zhu Zhenheng
        明,  相     Su Wen

Hylè
Hylè signifie en grec matière, la matière première par opposition à la forme.

Intéroception
L'intéroception désigne l'aptitude à saisir les manifestations internes, l'intériorité du corps. Son développement correspond à une forme d'éducation essentielle qui participe à maintenir grâce à l'attention des états d'équilibre et de bien-être jugés désirables.

           
Jì signifie empreinte, trace. Jì Xiàng, 跡象, signifie indice, signe.
               者,            Zhuangzi
        形, 變   神,  其   , 常   先。是      也,  掩   明,  滅     Huainanzi

           
Jì signifie continuer, poursuivre; puis, après;  n. continuité.
        陽,  而   餒;  以   陰,  而   孤;  以   陰,  而   靡;  以   陽,  而      Wang Fuzhi

            
Jì signifie, habileté, dextérité; capacité, aptitude. Jì Néng, 技能, se traduit par capacité.
      Hanfeizi

           
Jì signifie bord, limite; lisière, orée; liaison; interstice;  prép. inter-, entre-.
       幾,  若   鶉,  得   藚,  得    ,  則        Liezi

          
Jí signifie impatient, pressé, urgent, rapide, violent; se presser, brûler; inquiéter.
         應。動      Wang Zongyue

          
Jí signifie atteindre, s'approcher; adj. proche;  adv. immédiatement, aussitôt. Jí Jiāng, 即将, signifie être sur le point de; bientôt.
        情,      之,  以   物,        Wenzi
         氣,  則    顯、神 化、性 命、通     Zhang Zai
            亡,  事   隱,  此       Wang Fuzhi
           意,   意   至,   氣     Yáng Chéngfŭ
           動,      勢,  謂      Hao Shaoru

           
Jí désigne la colonne vertébrale et signifie aussi faîte, crête; axe.
            , ...,            Song Shuming
              定。然       Wu Gongzao

Jí Zhuī Dáoyin Qì Gōng
Le Jí Zhuī Dáoyin Qigong, ou Qì Gōng de la colonne vertébrale est un Qì Gōng contemporain visant à améliorer la santé de la colonne vertébrale.

          
Jí signifie parvenir à, atteindre;   ainsi que.
  Mozi
              賢 ?  子 曰:  師  過,  商    。 曰:  然    與 ?  子 曰:  過     Lunyu

       s
Jí signifie sommet, extrémité; limite, pôle; retournement : Wú Jí / Tài Jí, 無極, / 泰極.
Jí Dòng, 極動, désigne le moment où le potentiel dynamique, l'élan du mouvement émerge du repos et l'impulsion du geste jaillit.
        , 反     Nei Ye
        來, 神      Xin Shu
     隂 陽 一 太 之 實 體  Wang Fuzhi

          
Jí signifie réunir, rassembler. Jí Zhōng, 集中, signifie concentrer.
        

           
Jì signifie relier, attacher; concerner; souci, inquiétude.
        牖,     者,  數   情,  以   意,  得   昌,  失     Su Wen

            
Jī signifie accumuler, amasser.
         舉,  即      Wenzi
     天,   耳, 亡      Liezi
         者,  未     也,  未  積,  則           ,...   Wang Fuzhi

        s
Jī signifie occasion, chance; mécanisme.
Expressions : Zhuăn Jī, 轉機, tournure ou tournant favorable; Zhī Jī, 知機, connaître le bon moment.
Dài Jī Er Dòng, 待機而動 (Zhang Sanfeng).
        者,  命   ;  神    ...  Su Wen
    
        ,           Lüshi Chunqiu
          動,  何   ?  吾     !  Zhuangzi
          ,  皆      Liezi
          靈。人     生,  氣    也。           Wang Tingxiang
        Chen Weiming
       行,  運    」,       綿 綿           Chen Weiming

          
Jĭ signifie presser, pousser, bousculer. En Tàijí Quan ce terme désigne un mode d'utilisation de l'énergie qu'on traduit généralement par presser ou encore par serrer.
           ,           Shi Sān Shi Gē

          
Jĭ signifie un peu, quelque, certain;  infime;  amorce, tout début.
Tōng, 通幾, signifie comprendre les changements infimes; compréhension des impondérables.
         乎  ?      諂,  下   瀆,  其   乎,      微,  吉       Zhouyi

          
Jĭ signifie soi-même; propre, personnel;  n. moi. Zhī Jĭ Zhī Bĭ, 知己知彼, signifie : Connais ton adversaire et connais-toi toi-même.
       者,  非     也,  言       Wenzi
        外,  得   中,  人           Song Shuming

Jiǎ        
Jiǎ se traduit par école, enseignement; maison, famille; spécialiste.
             精,  練 氣,  練 神,  亦     通,  而     

Jiā Jĭ
Jiā Jĭ, 夾脊, désigne la zone située sous l'épineuse de la 7ème vertèbre dorsale, au niveau de l'angle inférieur de l'omoplate correspondant au point Zhìyáng, 至陽, (VG9) (qu'on peut traduire par arrive au Yang ou maximum du Yang).
.      沿       閭、 、玉     Wu Shiji

Jiàn      
Jiàn signifie intervalle; séparer;  prép. entre, parmi.
     Laozi
         柔,  馳      堅 ?          Wenzi
                  Xŭ Xuān Píng
    
 微 者,  理     著,  象      源,  顯     Cheng Yi

Jiàn     
Jiàn signifie voir, apercevoir; apparaître, se montrer; être au contact.
     九 :     首, 吉    Yi Jing
       Mozi
           ,         Xunzi

Jiàn      
Jiàn signifie progressivement, peu à peu.
Jiàn Jìn, 漸近, signifie asymptote, limite; asymptotique. Zhú Jiàn, 逐漸, signifie graduellement, progressivement.
            勁,  由          Wang Zongyue
           精,  默   摩,          Wu Yuxiang

Jiān      
Jiān désigne l'épaule.
Sōng Jiān, 鬆肩 ou 松肩, signifie relâcher, détendre les épaules.
           開,  氣   沉,  意     字,  謂     Hao Shaoru

Jiāng   
Jiāng signifie aller, être sur le point de; faire qch; inciter à faire qch; prép. avec, par, au moyen de
        見,  耳   聞,  心   知,  女    形,  形       內,  閉  外,  多     Zhuangzi
        之, 必      Laozi
        也,  無   也,  來   迎,  去      Wenzi
        鏡,  不   迎,  應   藏,  故        Huainanzi

Jiāo     
Jiāo signifie enseigner;  enseignement. Souvent, Jiào désigne l'enseignement des lettrés ou des érudits, l'enseignement de Confucius, c'est à dire l'enseignement de l'école de Confucius. Sān Jiào, 三教, désigne les trois enseignements, confucianisme, taoïsme et bouddhisme.
       曰:      矣,  予       者,  是          Mencius
        字,     傳,  直   心,  見     Damo

Jiăo     
Jiăo signifie tordre, entortiller; torsion.

Jiăo Chē
Jiăo Chē, 絞車, signifie treuil.

Jiăo     
Jiăo signifie rectifier, corriger; fort, courageux.
           者,  聖     Wenzi

Jiăo     
Jiăo signifie remettre, verser; capturer, prendre. Jiăo Huò, 繳獲, signifie capturer, saisir (qch).
        ,  乘   之,  連         Liezi

Jiăo     
Jiăo signifie pied; base.
        指;  由     腰,  總        Taiji Quan Lun

Jié       
Jié signifie raccourcir; épargner; modérer;  n. limitation, règle; articulation, segment; rythme, rythme naturel; vitesse d'attaque; conjoncture.
        弩,        Sunzi
          串,  毋        Yang Luchan
        松,  皮   攻,  筋   松,  皮   攻,     串,  虛     Wang Zongyue
            Wu Yuxiang

Jié Gū Yān    
L'expression Jié Gū Yān, 節骨眼, signifie moment crucial, conjoncture critique.

Jié Zòu
L'expression Jié Zòu, 節奏, se traduit par rythme.

Jié        
Jié signifie épuiser, employer complétement.
         虛,  丘    塞,  脣    寒,  河        Huainanzi
        Zhu Xi

Jiè         
Jiè signifie se garder de; s'abstenir, se passer de; avertir. Jiè Bèi, 戒備, signifie être vigilant.
          規,  物    慮,  卒     至,  故          Huainanzi

Jiē         
Jiē signifie être proche, relier, joindre; accueillir, recevoir;  n. réception, accueil.
     Mozi
         間,  而     厚,  以     間,  恢              Zhuangzi
      者,  天     也,  用   正,  元   成, 上  者, 與   ,  結          He Guanzi

Jiě         
Jiě signifie séparer, dénouer; soulager; expliquer; comprendre. Qū Jiě, 曲解, signifie fausser, déformer, Jiě Bì, 解蔽, dissiper les illusions.
             Shi San Shi Xíng Gōng Xīn Jiě
         國 :  敬   信,  節    人,  使      Lunyu
        解,  上   天,  下   地,  蟠 滿    Guanzi
         ?  運       Bā Jì Gē

Jiè         
Jiè signifie se garder de; s'abstenir, se passer de; avertir. Jiè Bèi signifie être vigilant.
               睹,  恐      聞,      ,  莫     Zhong Yong

Jìn         
Jìn signifie proche; intime;  adv. approximativement;  n. proximité.
Jìn Rì, 漸日, signifie récemment, dernièrement, sous peu.

Jìn         
Jìn signifie force, énergie, puissance, force interne (Tàiji Quán); ardeur, vigueur; intérêt, goût. Dans les traités de Tàijí Quán, on peut traduire l'expression Dǒng Jìn, 懂勁, par comprendre les énergies, saisir l'enjeu énergétique.
    
            ,  由          Wáng Zōngyué
         也,  不  斷,  不       綿,  無   止,  無           Wu Gongzao
         意,  不      Li Yiyu

Jīn         
Jīn signifie muscle, tendon.
Jīn Ròu, 筋肉, désigne spécifiquement les muscles, la masse musculaire; Jīn Gù, 筋骨, désigne les tendons et les os.
         身,  内     腑,  外     骸,  内    神,  外       Yi Jin Jing
         背,  筋    絃;      滿   Wang Xiangzhai

Jĭn         
Jĭn signifie serré, tendu; étroit; urgent. Suō Jĭn, 縮緊, signifie serrer, contracter, rétrécir.
Sōng Jĭn, 鬆緊, signifie élasticité. Jĭn Bēng, 紧绷, signifie crispé, tendu, Jĭn Còu, 紧凑, compact, concis.
     先 求 開 展 後 求 ,   乃 可 臻 於 縝 密 矣   Wang Zongyue

Jĭn         
Jĭn signifie soin; prendre soin de;  adv. respectueusement, sincérement;  adj. prudent, soigneux.
Jĭn Shèn, 謹慎, signifie prudent, discret.
Jĭn Fáng, 謹防, signifie prendre garde à, être sur ses gardes, se méfier de.
             也,  仁        Xunzi

Jìng       
Jìng signifie seulement, simplement; propre, net, pur. Jíng Huà signifie purifier.
        作, 众   行, 自   意, 是     Sutra Agama

Jìng       
Jìng signifie quiétude;  adj. calme; silencieux.
          
             Yi Ming
          時。亦      知,  此         
        動,    
        慮,  最                          言,  則   得 不   Yi I
           動,   雖   ,   故         Yang Chéngfu

Jīng       
Le Jīng, l'essence, est la matière première des activités vitales. Au sens large, le Jīng englobe les substances fondamentales constituant le corps, y compris, l'essence, le sang et les liquides organiques. Au sens strict le Jīng correspond à l'essence emmagasinée dans les reins et dans Mìng Mén. Le mot Jīng signifie aussi vitalité, vigueur; raffinement; adj. fin, soigné, pur; purifier. En milieu bouddhiste Jīng correspond à un état où le corps est propre et l'esprit est pur.
       曰 :  陰 者,  藏        Su Wen
                   使    Ling Shu
           ,  默   摩,  漸         Wang Zongyue

Jīng Shén
Expression généralement traduite par esprit essentiel ou pur esprit, apparue seulement à la fin des Royaumes Combattants.
       者,  所    也;  而   者,  所         Huainanzi
          起,  則     ,  所       Wang Zongyue

         
Jù signifie ustensile, outil;  v. posséder, avoir.
        明,  天   ,  但     昏,  利      Zhu Xi

          
Jù signifie distance, intervalle, espace;  v. être séparé, être loin de.
Chā Jù, 差距, signifie distance, écart.
          百,  而         Xunzi


          
Jù signifie craindre, avoir peur;  n. peur, effroi.
     心,  怵      神,  神        Ling Shu
       者,  始  懼,  懼     Zhuangzi

         
Jù signifie occuper, s'emparer de, saisir;  preuve;  d'après, selon. Gēn Jù Dì, 根據地, désigne une base d'appui, Jù Diăn, un point d'appui.
          淵,   豺     林。 失   ,  力       Wang Fuzhi

         
Jù signifie (se) réunir, s'assembler.
       生,  氣   也,     生,  散      Zhuangzi
        竅,  名   牝,  受   生。實   神,   三   
        散,  物   生,  出  來,  入  往,  皆     然,  不        Wang Fuzhi
        ,           Li Yiyu

         
Jū signifie usuellement habiter, résider;  n. habitation. On retrouve ce mot dans l'expression Jū Xīn dans le sens de receler dans le Cœur.
        性,  雖     焉,  雖     焉,  分      Mencius
        暗,  常   逐,  三   ,  猶   宅,  有   苦,  誰    ?  Bodhidharma

Juăn     
Juăn signifie rouler, enrouler; enlever;  n. rouleau; enroulement.
       者,  承    和,  形    體,  含   物,  以   類,  贏   ,  淪   測,  終   滿,  轉      Huainanzi

Jué        
Jué signifie sentir, percevoir;  v. perception, effet perçu. Zhī Jué, 知覺, désigne la perception, Zi Jué, 自覺, la conscience de soi.
Zhī Jué Yùn Dòng (Taiji Quan) se traduit conventionnellement par mouvement en conscience.   Taiji Fa Shuo
Jué Dé se traduit par sentir; trouver, penser. Găn Jué, 感覺, signifie sensation;  v. sentir, ressentir.
         交,  其    開,  與   構,  日      Zhuangzi
          用,  虛     體,  故         通,  因         Wang Tingxiang
                            Chen Yanlin

Jué        
Jué signifie perdre conscience, s'évanouir.

Juéyīn
Juéyīn, 厥陰, désigne le grand méridien Yīn composé du méridien du Foie (Zú Juéyīn) et du méridien du Maître-Cœur (Shŏu Juéyīn).

Jué        
Jué signifie décider, déterminer;  adv. absolument.
     陰 陽 離 決,  精 氣 乃 絕
           辨,  混         Xunzi

Jūn       
Jūn signifie uniforme, égal; tout.
Jūn Yún, 均勻, signifie uniforme, égal, régulier, homogène. Jūn Děng, 均等 signifie égal.
        環。 莫   倫,  是   。 天  者,  天    Zhuangzi
          流,  輕      傾,  物    也,  有     Huainanzi
     ,  天     也,  連       Liezi
           断,  對        Yang Banhou

Kāi        
Kāi signifie ouvrir, percer, s'épanouir, démarrer, débuter.
Sōng Kāi, 鬆開, signifie lâcher, déserrer, défaire.
        時,  每     字,  即                    Wu Yuxiang

Kāi-Hé
Kāi-Hé, 開合, signifie mot à mot ouvrir-fermer. Kāi-Hé correspond à un principe technique de base de Qi Gong signifiant ouvrir-fermer, c'est aussi un principe de la pratique du Taiji Quan.
        
      勁 : 全             Xu Xuan Ping
     此氣之由上而下也,  謂之合...   此氣之由下而上也,  謂之開 合便是收,  開即是放  Li Yiyu

Kairos
Le Kairos - καiρος - Dans la pensée chinoise, le moment de l'occasion est conçu comme transition, comme l'émergence momentanément manifeste / visible d'une transformation silencieuse continue (Ji Wei Zhi Dong Zi Wēi Zhi Zhu La mise en mouvement qui s'amorce à peine évolue du subtil au manifeste, Guiguzi). C'est une notion-clé dans la mise en oeuvre du non-agir.

Kăn et Lí
Les termes Kăn, 坎, et , 離, se retrouvent souvent dans de nombreux ouvrages et manuscrits traitant de la mise en pratique du Qi Gong. Kăn représente l'« eau » et Lí représente le « feu ».
       氣,   調  息,  但        San Fengzi

Kàng       
Kàng signifie lutter contre, résister à; refuser. Kàng Xìng, 抗性, signifie résistance, capacité de résister.
Duì Kàng, 對抗; signifie antagonisme; confrontation;  v. s'opposer à, résister à.
Kàng Jī, 抗擊, signifie mener une résistance, s'opposer à une attaque.

Kào         
Kào signifie s'appuyer contre (sur), être proche de, dépendre de:  adj. sûr, grâce à. Kào Shān, 靠山, signifie appui, soutien; protection.
             口。其      厲。用            

           
Kě signifie pouvoir, permettre de, approuver; adv. mais, cependant.
        弱, 可  強, 可  柔, 可  剛, 可  陰, 可  陽, 可  幽, 可  明, 可     地, 可       Wenzi
         者,  則       實,  謂        Wang Fuzhi

Kōng       
Kōng signifie vide, creux;  n. vide, cavité; ciel; vacuité, sūnyatā.
        ,  而    滿  Hua Tuo
          跡,  伊        Liezi
    
          勢,  不       。  平     架,  須            Wu Yuxiang
                 Wu Tunan
     手 逢 則 入   Wu Bèi Zhi

Kŏng      
Kŏng signifie trou, ouverture.
       者,  精        Huainanzi

Kŏng       
Kŏng signifie Peur.
       腎,  思    Su Wen
          ,  心       之,  是     Ling Shu
        惴,  大     Zhuangzi

Koresmos -
Koresmos - κορεσμoς - signifie en grec réplétion, satiété, saturation.

Kuà        
Kuà signifie entrecuisse, haut de la cuisse, articulation coxo-fémorale, enfourchure des jambes, pli de l'aine, pli inguinal, zone qu'il convient d'ouvrir (les Kuà sont à l'origine de la cohésion entre le haut et le bas du corps) et de mettre en oeuvre dans l'exécution de chaque posture. Ce sont les deux Kuà qui guident les changements de direction du haut du corps : le tronc s'adapte simplement aux changements de direction induits par les Kuà.
Sōng Kuà, 鬆胯, signifie relâcher le pli de l'aine. Qŭ Xĭ Sōng Kuà 屈膝鬆胯 peut se traduire par : Fléchir les genoux et relâcher les hanches
         Yáng Chéngfŭ
           分 ...        合,           Wang Xiangzhai

Kuàng    
Kuàng signifie situation, cas. Kuàng désigne à l'origine un cas public déposé devant un tribunal adminsitratf. Par extension dans le bouddhisme Chán, un Kuàng (Koàn) est un cas déposé par un disciple à l'attention du maître ou encore un cas proposé par le maître à un disciple, afin d'évaluer, de tester le disciple quant à son atteinte de l'éveil.

Lái          
Lái signifie venir, arriver, survenir;  adj. prochain, suivant. Lái est aussi utilisé pour désigner le futur.
Huí Lái, 回来, se traduit par revenir. Qĭ Lái, 起来, signifie se (re)lever, se redresser; se mettre à.
        知,         Mozi
        ,  神       Xin Shu
       道, 不    勝,  不    應, 不    來,  繟       Laozi
        也,  無   也,     迎,  去       Wenzi

Lèi         
Lèi signifie accumuler, superposer;  adj. progressif, continu.
        者,  道   也;  憂  者,  德   也;  好  者,  心   也;  嗜  者,  性     Huainanzi
                        Zhang Zai

Lèi         
Lèi signifie sorte, espèce, catégorie;  v. appartenir à une catégorie; ressembler.
Lèi Tuī, 類推, signifie raisonner par analogie.
       者,  承    和,  形    體,  含   物,  以   ,  贏   ,  淪   測,  終   滿,  轉      Huainanzi

            
Lí signifie se séparer, quitter; se désunir. Lí Xīn Jiā Sù Dù, 離心加速度, signifie accélération centrifuge.
        決,  精   
         也,  不  斷,  不      綿,  無   止, 無          Wú Gōngzăo

            
Lì signifie tranchant, favorable;  n. profit, intérêt.
      功,    也  -  功: 不  時,  若    Mozi
           務,  不  ,  不  害,  不  ,...  Zhuangzi
           ,  無      Laozi
         也,  則       者;  見    也,  則         Xunzi

            
Lì signifie s'efforcer de; se tenir debout; dresser; fonder; adj. vertical, droit; adv. tout de suite, immédiatement.
      車,  必    綏。車 中,  不  顧,  不  言,  不    Lunyu
          志,  必     期。不       退   念。蓋     人,  其       Yi I
        準。活      Wu Gongzao

           
Lì signifie force, puissance (sous-entendue physique); s'efforcer de. Mó Cā Lì, 摩擦力, désigne une force de frottement.
       Mozi
     用 意 不 用
         強,  國       Shang Yang

           
Principe ou raison des choses, ce par quoi tout est ainsi, principe naturel de cohérence, principe de cohérence, principe naturel propre.
       者,  明          Guanzi
         ,         Guiguzi
        質,  曰  ,  曰  ,  曰  ; 得        紊,  謂     Dai Zhen
Note : On trouve souvent les expressions 一分庶 et 一分殊 chez Wang Fuzhi qui conçoit que dans ses transformations, l'énergie se structure de façon imbriquée.

            
Lĭ signifie intérieur, interne;  n. doublure, envers; pays natal;  prép. en dans.
              Song Shuming

           
Lĭ peut se traduire par rite, cérémonial, cérémonie, usages, convenances; sens des rites.
     Liji

Liàn Gōng Shí Bā Fă
Qi Gong comprenant des exercices de Qi Gong simples visant à prévenir et à soigner les atteintes articulaires et les maladies articulaires chroniques.

Lián         
Lián signifie joindre, lier; connecter;  n. jonction, liaison, connexion;  adv. y compris; successivement.
Lián Mián, 連綿, signifie continu, ininterrompu; successif. Lián Jiē, 連接, signifie relier, lier, attacher, connecter; lien.
        
      者,   也,  不  斷,  不    Wú Gōngzăo
             ...  學             Xu Yusheng

Lián         
Lián signifie joindre, unir; intégrer. Lián Luò, 聯络, signifie entrer en liaison avec.
Lián Guàn, 聯贯, signifie intégrer la traversée du mouvement ou encore assurer la connexion (dans le corps) ou rester connecté.
             ...  學             Xu Yusheng
      者,   也,  不  斷,  不  離。    綿,  無   止,  無          Wu Gongzao

Liàn         
Liàn signifie raffiner. Liàn Shén comprend cinq entrainements : Yăng Shén, Shŏu Shén, Gù Shén, Díng Shén et Ning Shén, 凝神.
« On est à l'origine de l'Esprit (Yuán Shén) et l'on raffine la forme (Liàn Xíng); en raffinant la forme, on conserve l'essence (Băo Jīng) » Li Daochun, Huandan Zitu, 5.
        源,  謂     Chen Xiyi
        氣,     

Liàn         
Liàn signifie s'exercer, pratiquer.
      Liàn Tǐ, 練體, désigne le travail sur soi, la préparation du corps sensible à la perception fine, à la saisie du kaïros et à la mise en place des fondamentaux du non-agir dans l'exécution de ses propres mouvements.
Note : En Taiji Quan l'apprentissage de la forme et l'entraînement à son accomplissement fluide se trouve parfois désigné par l'expression Liàn Tǐ. Le travail avec partenaire est parfois appelé Xí Yòng, 習用.
        
             精,   氣,  練 神,  亦     通,  而        
           精,  默   摩,  漸         Wang Zongyue
                                      Sun Fuquan
        時,  每     字,  即                    Wu Yuxiang
             ...  學             Xu Yŭshēng

Liàn Tĭ
Liàn Tĭ, 練體, se traduit mot à mot par entraînement du corps (constitution). Centré sur l'étude, la compréhension et la pratique fluide de la forme, c'est une étape essentielle de la pratique du Taiji Quan; on la désigne comme l'étape initiale qui permet de se connaître soi-même (Yang Banhou), y compris la capacité (sensibilité qui finit par advenir à un moment donné) de percevoir les forces en jeu dans telle configuration ou tel mouvement. Liàn Tĭ consiste notamment à installer dans le corps, par la force de l'habitude, et à expérimenter des différences de potentiel, des systèmes de tensions musculaires et articulaires (couplées) capables de fonctionner dans une configuration donnée qu'il s'agira dans un deuxième temps d'être capable d'appréhender (kaïros).
      ,  惟    論,  力     Wu Yuxiang

Liăn         
Liăn signifie retenir; collecter.
     氣 宜 鼓 盪,  神 宜 內
        ,    ,      Zhang Sanfeng
        氣,      ,           Wang Zongyue
              挫,  而         Zhuangzi

Liáng        
Liáng signifie mesure; mesure, révaluer. Transcrit Liàng, ce mot signifie capacité, quantité; calculer, mesurer.
     樸,  至     狀,  道,  至       Wenzi

Liáng        
Liáng signifie bon, excellent; inné. Liáng Xīn, 良心, signifie conscience.
Liáng Zhī, 良知, désigne la connaissance innée (Zhuxi, Wang Yangming). Liáng Jī, 良机, désigne une bonne occasion.
            者,  亦       ,  旦    之,  可     ?  Mencius
        行,         。必    覺,            Yang Banhou

Liáng Zhī
Liáng Zhī, 良知, expression notamment employée par Mencius et Wáng Yángmíng qu'on peut traduire par «connaissance intuitive», «capacité innée de savoir»; la notion correspondante décrit une connaissance qui se situe au-delà de la réflexion.
             者, 無       之, 則                Wang Yangming

Liàng        
Liàng signifie montrer, révèler; briller:  adj. clair, brillant.

Lĭ Jì
Livre des rites, le Lĭ Jì, 禮記, est un ouvrage canonique du confucianisme compilé par Liu Xiang (77 av. J.-C. - 6 av. J.-C.).

Lĭ Jiāo
Enseignement des rites (science des rites) faisant partie du Rú Jiāo, qui intégre la conception confucéenne du monde cosmique et le corps socio-politique. Il constitue le cœur de l'enseignement des lettrés.

Lĭ Jīng
Le Lĭ Jīng, 禮經, le Classique des rites est un ensemble d'ouvrages d'origines diverses traitant des rites daté de la dynastie des Zhou (vers 1046 av. J.-C. - 256 av. J.-C., Cet ensemble a été compilé sous les Han occidentaux. Il comprend notamment le Lĭ Jì, le traité des rites.

Liè           
Liè signifie fendre, (se) crever, séparer;  n. fente, fissure.
Fēn Liè, 分裂, signifie diviser, désunir, scinder; rompre, séparer;  n. fission, séparation.

Liè           
Liè signifie plier, tordre. Zhuăn Liè, 轉捩, signifie tourner; transition.
Zhuăn Liè Diăn, 轉捩點, signifie moment décisif, tournant (d'une situation).

Líng         
Líng signifie habile, agile, alerte, rapide, fin; efficace, prodigieux;  n. agilité, le délier du geste, l'« agileté ». ingéniosité; esprit.
Líng Gān, 靈感, désigne l'inspiration.
               Daozang zubian
             ,  尤     Zhang Sanfeng
         退    如,  故      Li Yiyu
          Taiji Quan Shí Liù Guān Yāo Shuō Míng

Lìng         
Líng signifie causer, faire que, provoquer, ordonner, rendre, imposer; ordre, ordonnance, commande, décret, loi; honorable, bon.
          主,  脑     痛, 齿    Su Wen
        氣,  務   著, 乃     骨 。    身,  務   遂,  乃  便     Wu Yuxiang

Lĭng         
Lĭng signifie conduire, guider, diriger;   n. col. Lĭng Xiān Zhě, 領先者, signifie avant-coureur.
        

Liú           
Liú signifie retenir, rester, contenir; réserver, conserver. Liú Liàn, 留戀, signifie s'attacher.
Liú Xīn, 留心, signifie faire attention et Liú Yì, 留意, signifie être attentif.
           中,  稟        也。不    膚,  不    髓,  不    志,  不      Huainanzi
       者,  一   道,  不     所。外     者,  當        Yi I
           ...      
             也,  黏        也,  連        也,  隨         Yang Banhou

Liù           
Liù signifie couler, s'écouler;  n. courant; flux; catégorie, ordre.
        浡,  沖       Huainanzi
          行,  一        Song Shuming
        力,   用    強,   氣     通,   須         Yang Chéngfu

Liù Hé
Liù Hé, 六合, désigne les six harmonies, les six coordinations, les six unions ou les six conjonctions.
         數,  因     然,  則        Huainanzi
            ...        合,    合,       Wang Xiangzhai
        合,  心   合,  意   合,  氣   合。外  合,  手   合,  肘   合,  肩   合,  是    

Liù Yì
Liù Yì, 六藝, désigne ce qu'on appelle les arts libéraux. Il s'agit des disciplines que se doit d'approfondir le lettré chinois, à savoir la calligraphie, Shú, la conduite de char, Yu, le tir à l'arc, Shè, la musique, Yuè, le calcul, Shù, et les rites, .
Remarque : Sous les Han, Liù Yì désignait également les six classiques de la tradition confucéenne.
                  Xinyu

Luó       
Luó signifie spire, spirale; conque. Luó Xiàn, 螺線, signifie spirale, hélice. Luó Xuán, 螺旋, signifie spirale, hélice, hélicoïde.
         

Mài        
Mài signifie vaisseau, veine, artère, nerf, pouls; vaisseau ou canal du Qi; conduite.
Jīng Mài, 經脈 signifie canal, méridien en MCT. Mài Chōng, 脈衝, signifie impulsion.
       血,  血  魂 ... 心  ,      Ling Shu

Màn        
Màn signifie lent, facile; à l'aise; lentement. Màn Màn, 慢慢, signifie graduellement, lentement, peu à peu.
Xì Cháng Jìng Màn, 细長静慢, sont les quatre termes secrets caractérisant le souffle en Taiji Quan selon Cheng Man Ching.
        知,       Guanzi
          滿,  不     齊,  宜     使    Yang Chengfu

Méridiens
Les douze méridiens primaires, Jīng Mài, 經脈, correspondent à des trajets bilatéraux passant par des points d'acuponcture. Les grands méridiens sont constitués par un couple de méridiens ordinaires, respectivement de jambe et de bras. Il y a ainsi trois grands méridiens Yin, à savoir Tài Yīn (Rate/Poumon), Shào Yīn (Rein/Cœur) et Jué Yīn (Foie/Maître-Cœur) et trois grands méridiens Yang. Il y a aussi huit méridiens curieux, Qí Mài, 奇脈.
           也,  人    也,  十      

Mián       綿
Mián signifie continu, prolongé; faible, moelleux.
Mián Mián, 綿綿, signifie continu, ininterrompu. Lián Mián, 連綿, signifie continu, ininterrompu; successif.
         氣,  綿  綿   斷,  即     Tián Zhèn Fēng

Mille mains de Bouddha
Méthode d'entraînement au travail de l'énergie interne. Dans cette méthode, on y guide l'énergie vers différentes formes de mains, manières de présenter les mains appelées sceaux ou tampons.

Míng       
Míng signifie mot, nom, désignation, dénomination; nomination. Zhèng Míng: rectification des noms est le titre d'un chapitre du Xunzi.
      Gŏngsūn Lóng
       化 ... 有     Xi Ming
         深,  德      成,  此     矣! 遠 矣!  其    矣!  Wenzi

Mìng       
Mìng signifie ce qui est commandé, ordre; destin, lot de vie, le décret conféré par le Ciel à chaque être; vie, force vitale; fatalité, nécessité. Mìng signifie aussi ordonner.
   Xing Zi Ming Chu
        貳, 修    之, 所         Mencius
        
        人,  其    靜,  性 也;  其    行,   也。是        行,          Huainanzi
           

Ming       
Luminosité, illumination; clairvoyance; lumineux, brillant, clair;  v. comprendre, clarifier, annoncer quelque chose, dévoiler.
       道, 在   德, 在  民, 在      Daxue
        行,  命 也。是        行,  命        Huainanzi

          
Mó signifie membrane, fascia.
      ,  骨   也。筋     骸,       骨。筋   較,  膜     Ban Ci Mi Di

          
Mó signifie frotter, gratter; amélioration, exercice. Mó Cā, 摩擦, signifie frotter, frictionner; frottement, friction.
Àn Mó, 按摩, désigne le massage chinois. Mó Cā Bù, 摩擦步, désigne une marche glissée traduite par pas frictionnés.
               勢,  不       。  平     架,  須            Wu Yuxiang

          
Mù signifie oeil.
             也。 者,  心 使   Ling Shu
       善。不  惡。如          Huineng
        見,  非   。耳 所 不 聞,  非 無 聲 也   Wang Fuzhi

Mù Gong
Le Mù Gong ou «Qi Gong des yeux» est une méthode de Qi Gong permettant de reposer les yeux fatigués en stimulant notamment la circulation de l'énergie et du sang dans la région des yeux et des orbites, y compris des exercices de mobilisation du regard.

Mudrā
Terme sanskrit parfois traduit par les termes de "sceau" ou de "tampon" caractérisant une position particulière des doigts et des mains ou un geste symbolique. Les cinq doigts de la main représentent l'endroit où aboutissent des canaux énergétiques. Le mudrā permet d'induire des modifications dans la circulation et la répartition de l'énergie. Certains Qi Gong font appel à des mudrās, comme par exemple, les Mille Mains de Bouddha ou la troisième méthode du Zhi Neng Qi Gong.

Nèi          
Nèi signifie intérieur, interne;  adv. dedans. Nèi Háng, 内行, signifie expert, compétent.
          , 以      Huainanzi
      外,  交  維、交       Wang Fuzhi
          間,  神       
           分。曰    合,  意   合,  氣   ,        Wang Xiangzhai

Nèi Gōng
Terme général désignant le travail interne sur l'énergie et les organes vitaux.

Nèi Yăng Gōng
Forme complète de Qi Gong d'origine taoïste pour "nourrir l'intérieur" qui remonterait au XVIème siècle. Dans sa forme traditionnelle, le Nèi Yang Gōng a été enseigné puis transmis par Liu Duzhou à Liu Guizhen, qui l'a ensuite modifié et adapté aux exigences du temps, participant ainsi activement à la première vague du Qi Gong lancée par Huang Yueting dès le début dès 1949, à l'usage alors principalement réservé aux membres du Parti, la forme de Beidaihe. Liu Dong a récemment repris et réinterprété cette forme en insistant sur la relation Shaoyin. C'est cette forme qui est désormais enseignée au club.

Néng       
Néng signifie être capable, avoir la capacité, être à même de;  n. capacité, énergie.
        之,  不    能,  行      Xunzi
            Tàijí Quán Lùn

Nián        
Nián signifie collant, glutineux, visqueux. Nián Hú, 黏糊, signifie mouvement lent; gluant, glutineux.
             Song Shuming

Niàn        
Niàn se traduit par pensée (dont il est difficile de se débarasser), idée; lire, penser à.
        起, 惟     Zhi Zhou Yi
         心,  必    始,  無       足,  可   

Niăn        
Niăn signifie pincer, tordre. Jiā Niăn, 加撚, signifie torsion; tordre, retordre.

Níng        
Níng signifie se condenser; se concentrer. Níng Shén, 凝神, en alchimie interne, signifie « cristalliser l'énergie spirituelle ».
       ,  使          Zhuangzi
             Daozang zubian
     凝 之 於 耳   Shi Liu Guan Yao Shuo Ming

Níng        
Níng signifie tordre, essorer; serrer, pincer. Transcrit Nīng en pinyin, 擰 signifie serrer, visser, vriller. Nīng Kāi, 擰開, signifie dévisser.

Niŭ          
Niŭ signifie tourner, tordre. Niŭ Qū, 扭曲, signifie tordre, déformer; se fouler. Niŭ Jŭ, 扭矩, couple, force de rotation.
                  

           
Nù signifie Colère.
        之,  必     
            ,     充,  血    激,  氣    ,  發          Huainanzi

          
Nŭ se traduit par arbalète en chinois.
        ,  起     Zhuangzi
        弓,  溪   ,  不     射;  越   艇,  不       Huainanzi
          ,  手   滿       Wang Xiangzhai

Origine
On nous propose deux définitions;
1- Source dynamique de la totalité de ce qui existe. L'origine correspond alors à la cause antérieure à toutes les autres (créatrice/transcendante).
2 - Fondement logiquement premier à tout ce qui existe (immanente).

Otium
Otium en latin signifie loisir, oisiveté.Temps durant lequel une personne profite du repos pour s'exercer au travail de soi, se livrer à une praxis visant une transformation, s'adonner notamment à la méditation, la contemplation, à un loisir studieux où figurent éventuellement aussi des exercices spirituels.

παλιιντροπος
Palintropos, du grec archaique παλιιντροπος, signifie qui se retourne sur soi, qui va d'un côté à l'autre. Adjectif important chez Héraclite dans la métaphore de la lyre, de l'arc ou du fleuve pour décrire la tension qui est à l'origine du mouvement.

Páng Guāng
Páng Guāng, 膀胱, parfois écrit P'ang Kouang, désigne la Vessie. Le méridien correspondant est Zú Tài Yáng.
               者,  倉   本,  營   也,  名  器,  能      Nei Jing Su Wèn

Pāi Dă Gōng
Ensemble de techniques à l'origine martiales, consistant à tapoter ou encore à frapper avec les mains différentes parties du corps dans le but de le stimuler ou de le renforcer. Le Pāi Dă Gōng est généralement assimilé aux techniques d'auto-massage.

Panta rhei
Pänta rhei - Παντα ρει - signifie en grec tout coule, tout change. L'expression est indûment employée par Platon à propos....

Paradoxe
Un paradoxe désigne une apparition qui s'écarte ou semble s'écarter d'elle-même, au risque de se dégrader en simple apparence. Un paradoxe se décèle suivant son mode d'apparition.

Pĕng       
Pĕng désigne en Taiji Quan une conduite de corps, une qualité d'agir, une forme de direction du mouvement du corps, se traduit conventionnellement par parer.
     掤 者,          Bā Ji Gē
           ,           Shi Sān Shi Gē
          

Petit mouvement
Parfois à peine visible, un petit mouvement se caractérise par sa courte durée et sa faible amplitude, mais il peut présenter une large envergure : certains petits mouvements traversent en effet le corps tout entier. Les petits mouvements s'exécutent généralement en staccato et peuvent servir à faciliter la liaison (en fil de soie) et à assurer la stabilité lors des transitions de geste à geste.
Les grands mouvements ne sont pas aussi efficaces que les petits mouvements. Les petits mouvements ne sont pas aussi efficaces que l'immobilité... Wang Xiangzhai

Petite Circulation Céleste
La Petite Circulation Céleste, Xiăo Zhōu Tiān Xún Huan, désigne une technique de Qi Gong consistant à faire circuler le Qi sur l'axe du corps le long des vaisseaux Gouverneur (montée) et Conception (descente). Respiration et visualisation jouent un rôle important.

Phénomène
Le phénomène est ce qui apparaît à la conscience. Le phénomène est un donné qui fonde le rapport de l'homme au monde.
Note : Dans l'histoire des progrès de l'esprit humain, ce qui est observable s'est au départ entièrement identifié à ce qui est ordinairement perceptible à l'aide des cinq sens.

            
Pí, souvent écrit P'i, désigne non seulement la Rate-Pancréas (en tant qu'organe(s)), mais fait plus généralement référence aux fonctions de la Rate et du Pancréas.
         湿
       神,  肺  魄,  肝  魂,    意,  腎  志,  是       Su Wen

Piān        
Piān signifie incliner;  adj. incliné, oblique, en pente, partial;  adv. justement.
       明,  偏  闇,  端   通,  詐   塞,  誠   神,  夸     Xunzi

Píng         
Etymologiquement Píng évoque une distribution équitable de parties égales. Ainsi, Píng signifie paix, harmonie, tranquillité, (social, politique) équité; apaiser, réprimer; égaliser, équilibrer; adj. plat, égal; calme, paisible, modéré; au niveau de.
Tài Píng, 太平, signifie la Grande Paix. Apparue au IIIème-IIème siècle, cette expression connut fortune à la fin des Han antérieurs.
         寞,  虛   為,  此             Zhuangzi
         物,  同   繼。 以      和,  故       之;  若    同,  盡      
        準,  活   輪,  偏   隨,  雙      Wang Zongyue
        準。活      Wu Gongzao

          
Pò signifie âme, esprit; âme corporelle. Dans le corps humain le Pò, l'âme corporelle, est l'esprit vital soutenu par l'énergie vitale (Qi) quand la personne est vivante.
       神,  肺  ,  肝  魂,   脾  意,  腎  志,  是       Su Wen
            ,     狂,  狂     人,  皮  焦,  毛        Ling Shu
       體,  絀  明,  大   冥,  解   神,  漠     ,  使           Huainanzi

Poiesis
Action de faire, de produire quelque chose, un objet, posé en dehors de moi, une oeuvre à partir de la maîtrise d'un savoir, d'un savoir-faire ou d'une intuition qui s'aboliront une fois l'oeuvre ou l'objet produit.

Préhensible
Préhensible signifie : ce qui peut être saisi. La préhension est un geste très important qui permet de tenir quelque chose et en rend possible l'examen. Le panda est par exemple le seul ursidé à posséder un pouce opposable aux autres doigts qui a déterminé sa spécialisation alimentaire et son évolution. Il est désormais établi que le cerveau fonctionne selon des heuristiques privilégiant l'accès aux données relatives à la nourriture et à la sécurité de l'individu. Il y a évidemment une foule d'infos qui sont saisies mais non préhendées, c'est à dire susceptibles d'être l'objet d'un examen permettant d'aller au-delà du manifesté.
     Zhuangzi
       此,       Guanzi
        Chen Weiming

Proficiens
Apprenti en sagesse.

Qi Gong de la grue blanche
Qi Gong d'origine bouddhiste très élaboré intégrant l'enseignement du Yi Jin Jing, le classique des muscles et des tendons, qui fait une large place au travail musculo-tendineux et à l'exercice du Yi, l'intention.

Quelques points importants en Qi Gong
Voici une liste illustrative de quelques points utilisés en Qi Gong: (Cliquer pour avoir une localisation précise ; cet aspect et développé en stage)
Les sept Portes
En Qi Gong, il est parfois fait référence aux sept portes. Pour la médecine chinoise, il s'agit de la bouche, des narines, des yeux et des oreilles qui correspondent aux sept orifices supérieurs du corps désignés sept portes du corps (en correspondance avec les cinq Zang). Pour les alchimistes taoïstes, il existe également sept portes appelées les sept portes secrètes: Ní Wán, Yù Zhēn, Jiā Jĭ, Wěi Lü, Zhōng Wăn, Shān Zhōng et Zu Qiao.


Prosochè

Prosochè - Προσοχη - signifie en grec attention, l'exercice de l'attention, l'art de l'attention.

Protension
Fait d'être tourné vers l'avenir.

Qi          
Le Qi correspond à l'énergie, au souffle. Pour être en bonne santé, il faut que le Qi et le sang circulent librement. Le travail sur le Qi, le Qi Gong vise à renforcer l'énergie vitale et à faire circuler le Qi et le sang.
                   Mencius
           Taiji Quan Xué
        ,  務   著, 乃     骨 。    身,  務   遂,  乃  便     Wu Yuxiang

          
Qì signifie objet, ustensile; organe; capacité, talent.
Le monde de Confucius est un monde d'objets, Qì, 器, de formes faites, Chéng Xíng, 成形, selon Zhuangzi.
            也 : 說    道,  不  也;  及  使  也,     Lunyu
      者,  天     也,  用   正,  元   成,  上  者,  與   接,  結         He Guānzĭ
            也;隂         Zhu Xi

          
Qī signifie durée, délai; période; phase;  v. espérer. Yŭ Zhī Wéi Qī, 與之為期, signifie faire couple dans la durée, être en phase.
Qī Dài, 期待, se traduit par espérer, attendre. Qī Xiàn, 期限, signifie délai / limite. Tóng Qī, 同期, signifie synchronisation.
   ...   焉,      也,  及   ,  不   ...   Mozi
        之,  必   端,  而        來,  莫   時,  索   天,  與    。 不   期,  乃     Bai Xin
       謀,  不  時,  與   期,  不  得,  不  福,  從     Wenzi

           
Qĭ signifie lever; se mettre à, entreprendre; se lever, se dresser; augmenter, enlever, arracher; bâtir. Qĭ Yīn, 起因, signifie cause, origine.
         弩,       Zhuangzi
          膜, 而    主; 煉    筋, 而    依;  筋, 煉     氣, 則      
          虛,  念     靜,  致     極,  守     

Qi Gong dynamique
Classification des techniques de travail sur le Qi dans lesquelles le corps est en mouvement. Le formes de Dòng Gōng visent principalement à faire circuler le Qi et le Sang.

Qi Gong statique
Classification des techniques de Qi Gong dans lesquelles le corps est immobile. Ces techniques font typiquement appel à la concentration et à la visualisation comme par exemple les postures de l'arbre, "Zhàn Zhuāng Gōng", "la Petite Circulation Céleste" ou encore "l'Eventail-chasseur de démon" du Qi Gong de Lao Zi.

Qi Gong de Guolin
Dans sa forme d'origine, le Qi Gong de Guolin a été mis au point à la fin des années soixante. Son succès est à l'origine de la « deuxième vague du Qi Gong » en Chine moderne durant les années soixante-dix (New Guolin Qigong). Cette forme de Qi Gong qui s'articule sur une marche méditative a été élaboré, afin de lutter contre le cancer en s'appliquant à renforcer le système immunitaire.

Qì Huà
Qì Huà, 氣化, signifie transformation du Qì. Par transformation du Qì on entend la transformation permanente des substances et des formes d'énergie dans l'organisme pendant la vie.
       化 ... 有     Xi Ming

Qiáng     
Qiáng signifie fort, puissant; par force;  adv. plus.
     Shang Jun Lun
         力,  自       Laozi
        者,  志       Wenzi

Qián       
Qián désigne en tant que nom l'avant, le devant;  adj. précédent, ancien;  préf. pré-. Qián Dăo, 前導, signifie précéder, guider.
Qián Zhào, 前兆, signifie signe avant-coureur, augure, présage, pronostic.
Qián Hòu, 前後, signifie avant et après, devant et derrière, du début à la fin; environ, tout autour.
         下,  有      Taiji Quan Lun

Qiáo       
Qiáo signifie lever, dresser; excellent. Qiáo Léng, 翘棱, signifie plier.

Qiào       
Qiáo signifie avoir un côté relevé, rebiquer. Qiáo Qĭ, 翘起, signifie lever, dresser.

Qíng       
Sentiment, émotion; passion; dispositions foncières; situation. Noter qu'avant le IVème siècle, le mot Qíng désignait généralement les conditions objectives du monde, à savoir les circonstances, l'état de la situation, la réalité essentielle (A.C. Graham).
        ,      Xing Zi Ming Chu
            Zhuangzi
      曰: 欲   身, 先       合, 以        象, 乃     Bai Xin
       好, 惡, 喜, 怒, 哀, 樂    。             Xunzi
      者, 所      Hanfeizi
       ,  欲 寡,  而     ,  為  多,  是      Songzi
         者,  自        也;     者,  自        也。二 者,  人        Wang Tingxiang

Qīng      
Qīng signifie léger, jeune;  adv. légèrement;  v. mépriser.
           害,  易  事,  以          ,  是              Huainanzi
         ?     衡 ,     細 ,     
       動, 周     靈,  尤      Taiji Quan Lun

Qióng     
Qióng signifie pauvre;  n. fin, limite.
         中,        Zhuangzi
         ,        Wenzi
            Qiong Da Yi Shi

Qiú         
Qiú signifie rechercher; demander, prier; supplier;  n. demande, exigence.
        
         己,  己    發,  發   中,  則     者,  反        Liji zhùshū
             接,  弊   光,  而         Huainanzi
          Dai Zhen
Dòng Zhōng Qiú Jìng,    , signifie « Rechercher le repos à l'intérieur du mouvement » .

         
Qù signifie aller, quitter; prendre congé; enlever;  adj. dernier;  préf. marquant la direction.
Qù Shì, 去勢, accéder au Shì, est une expression utilisée en calligraphie ou en peinture qui signifie emprunter les formes manifestées de la nature et ses mouvements.
          病,  久    者,  內        Su Wen
       惠,  舍  智,  外  能,  廢  義,  滅  故,  棄  辯,  禁  偽,  則          Wenzi
          生,  神      

          
Qū signifie courbé, sinueux, tortueux; poussé à l'extrême, dans la limite;  v. céder (à la force).
         見,  耳    也,             退         ...  Xunzi

         
Qū signifie courbe, tordu;  n. courbure, virage. Niŭ Qū, 扭曲, signifie tordre, déformer. Wān Qū, 彎曲, signifie courbé, tordu; sinueux.
Qū Lü Zhōng Xīn, 曲率中心, désigne le centre de courbure d'une courbe.
              挫,  而        Zhuangzi
           直,  與   伸,  無     Wenzi
         曲,  則  富,  兩    曲, 則  凑,  手    曲, 則        Li Cunyi
         Taiji Quan Lun
              Yang Luchan

        
Qū signifie tendance; tendre à; se hâter.
Qū Xiàng, 趨向, signifie inclination, propension; avoir tendance à.
        者,  冕      者,  見   ,      作, 過  ,  必    Lunyu
          載, ... ,  故    者,  天   時,  地   材,  人   事,  故    端,       Wenzi
          本,  則    ,       ,  則         Wáng Fūzhī
      。在    中,     動,  我   動,  循  後,  而          Yáng Chéngfŭ

         
Qū signifie plier, fléchir; se soumettre;  n. plissure, flexure. Qū Qū, 屈曲, signifie flexion, fléchissement, fléchir.
        人,  外     化,  外      也,  內       也,  故      操,  而    
             Shí Sān Shì Gē

        
Qŭ signifie prendre, reprendre, cueillir; obtenir, capter; adopter, choisir.
                  事,  及   事,  不       Laozi
     能,            Wang Fuzhi
     象 形    Li Cunyi

Quán      
Quán signifie source. Huáng Quán, 黃泉, désigne les Sources Jaunes, les Enfers, séjour souterrain des morts.

Quán      
Quán signifie récupérer (d'une maladie). Quán Yù, 痊愈, signifie guérir, recouvrer la santé.

Quán      
Quán signifie complet, tout; complètement / entièrement; parfaire; perfection.
Quán Zhēn signifie parfaire le Vrai (Jing, Qi Shén).
        
        之,  然      Xunzi
« Qu'est-ce que le Quán Zhēn ? C'est le moment qui précède l'émergence de la première pensée. Le moment où la première pensée n'a pas encore surgi, c'est la vacuité suprême. On regarde sans percevoir de forme, on écoute sans percevoir de son... On ressent puis l'on comprend ... Les bouddhistes appellent cela "l'éveil parfait", Yuan Jue, ou encore le "vide parfait", Yuan Kong. » Niu Xiaoyao (Ecole Quanzhen)

Quán      
Quán signifie poing; boxe; ce qu'on peut tenir dans le poing; processus par lequel on peut prendre dans le poing, enroulement (selon Gu Meisheng : il interprète en effet l'expression Tài Jí Quán comme « l'enroulement du grand retournement » , c'est à dire la science de la connaissance de la transition du Yin en Yang, du passage du Yang en Yin).

Quān      
Quān signifie boucle, cercle;  v. entourer.

Rán        
Rán signifie juste, correct.
           Nei Ye
         林,  觀  性,  形   矣,      鐻,      焉,  不     Zhuangzi
          規,  物    慮,  卒     至,  故          Huainanzi

           
Rè signifie chaleur, fièvre.
Note : Ne pas confondre avec 火 ,Huŏ, qui signifie chaleur interne, feu.
     陽 勝 則   Ling Shu
        

Régulation du souffle
Travail du Qi visant à équilibrer le Qi et le Sang, à calmer l'esprit (Shén) en apportant de la détente. Parmi les techniques de régulation citons la respiration par le Petit Circuit Céleste précisée.

Régulation de l'esprit
Etape importante du travail du Qi consistant à éliminer les pensées confuses et les idées négatives pour atteindre un état de quiétude.
       者,  定     亂。亂        事,  如   盪,  不   面。如   燈,  不   

Rén        
Homme, personne, être humain; humanité.
       者, 天   也,  非   也,  人     。  命      Yangzi Fayan

Rén        
Rén : Humain; le sens de l'humain, l'humanité; registre de l'humain, registre d'activité qui fait intervenir la volonté.
Rén Pĭn, 人品, désigne le caractère, les qualités humaines (indispensables pour être initié).
        心,  仁 也; 羞   心,  義 也;  恭   心,  禮 也;  是   心,  智    Mencius
       者,  人          者,  愛  也;  所   者,  知      Huainanzi
      曰: 窮   化,   乃      致,  非         Wang Fuzhi

Respiration par le Petit Circuit Céleste
Technique de régulation du souffle qui consiste à conduire le Qi par visualisation du point Bai Hui situé au sommet de la tête au point Huiyin, sur le périnée en passant par les points Dan Zhong, Zhong Wan et le Dan Tian sur la ligne médiane antérieure, puis à conduire le Qi selon le Vaisseau Gouverneur en passant par le coccyx, la colonne vertébrale et la nuque. Cette technique qui consiste ainsi à faire circuler le Qi à travers les méridiens Ren Mai et Du Mai s'appelle aussi « circulation du Qi à travers les méridiens Ren et Du ».

          
Rì désigne le Soleil. Jìn, 日, signifie récemment, dernièrement, sous peu.
         睨,  物      Zhuangzi
         反,     損,        Wenzi
               Bai Xin
          息,  即     念。神   盡,  如       Daozang Xubian

Note : Le soleil et la lune représentent le temps, le ciel et la terre l'espace.

Róu       
Róu signifie souple, flexible, doux; souplesse.
        者,     脆,  剛   鞼, 寬     Huainanzi
        
          

Ròu       
Ròu désigne la chair, les muscles (rouges); viande; pulpe.
          身,  内     腑,  外     骸,  内    神,  外       Yi Jin Jing

         
Rú signifie comme si; conformément à, selon;  v. être comparable, égaler. Zhēn Rú, 真如, désigne l'Ainsité, Tathâta.
        使   木,  而    使      Zhuangzi
        窮,        Wenzi

         
Rú signifie lettré; Rú désigne à l'origine une certaine catégorie d'experts de la chose écrite et du rituel. Rú se traduit aussi par éducation.
Le confucianisme a été initialement désigné sous l'expression Rú Jiā, 儒家, « l'école des lettrés » puis sous Rú Xué, 儒学, « l'enseignement des lettrés ». Rú Lín, 儒林, désigne le cercle des confucéens.

Rú Jiāo - Zōng Jiāo
Rú Jiāo renvoie à l'enseignement des lettrés. Les allemands ont traduit Rú Jiāo, 儒教, par «Lehre der Literaten und der Gelehrten» (W. Grube), soit l'enseignement des lettrés et des savants.
Zōng Jiāo, 宗教, est un néologisme créé à la fin XIXème siècle. Ce terme provient initialement de la traduction du néologisme européen de confucianisme vu comme une religion (James Legge).

        
Rù se traduit par entrer; adhérer, pénétrer. Rù Dìng, 入定, signifie pénétrer la stabilité du Xīn et du corps.
     室,  僾       位,  周   戶,  肅        聲,  出   聽,  愾             Liji
         俞,  風      俞,  而    之, 循   ,  各       Su Wen
       惔,  則     ,  邪    襲,  故          Zhuangzi
    乃 能 收 斂   Wang Zongyue
    手 逢 空 則   Wu Bèi Zhi

Rù Jìng
Rù Jìng, 入静, désigne le processus d'entrée dans la quiétude.

Rythme
Rythme est un mot qui dérive du grec ρυθμος, ruthmos qu'on écrit aussi rhysmos; il signifie ordinairement cadence, rapidité, rythme, vitesse, temps.
Note : Rhysmos ou encore rhythmos, en grec archaïque, désigne à l'origine le mouvement des vagues (il provient de ρειν, rhein, couler). Or, ce terme a servi de métaphore aux aléas de la vie, ses hauts et ses bas, aux états et aux humeurs des hommes, pour devenir finalement la notion englobant tout mouvement doté d'une régularité. Heinz Wismann, Les avatars du vide.
Werner Jaeger précise cependant à propos de l'interprétation à donner au mot rythme : “The modern idea of rhythm is something which flows. The history of the word warns us against this interpretation.... Rhythm is that which imposes bonds on movement & confines the flux of things... The original conception which lies beneath the Greek discovery of rhythm in music & dancing is not flow but pause, the steady limitation of movement” Paideia, Ch. 7 (trad. anglaise Gilbert Highet)


Sān Jiào
Sān Jiào, 三教, cette expression fait renvoi aux trois enseignements ancestraux chinois, les trois sagesses chinoises, à savoir le Confucianisme, le Taoïsme et le Bouddhisme.
     調   法,  貫   ,  貫   教,  大     道,  小     
          心,  萬     觀,  不       理,  無     法,  不         Hanshan Té Tching

Sān Jiāo
Sān Jiāo, 三焦, désigne la fonction du Triple Réchauffeur.
      Sù Wén

Sān Guān
Sān Guān, 三觀, désigne la pratique bouddhique des Trois voies d'observation des pensées, à savoir Kōng Guān, 空觀, Jià Guān, 假觀, et Zhòng Guān, 种觀.

Sān Guān
Sān Guān, 三關, les Trois Passes correspondent aux trois barrières que l'adepte doit, dans la pratique alchimique, franchir pour parachever l'Oeuvre, à savoir Wei Lü, Jia Ji et Yuzhen.

Săn        
Săn signifie dispersion;  adj. éparpillé;  v. se détacher, se disperser, se dissiper.
Ecrit Sàn en pinyin, 散 signifie se disperser; diffuser, dissiper.
       生, 氣   也,  聚   生,        Zhuāngzĭ
         氣,  則  無、隱 顯、神 化、性     二,  顧  、出 入、形    Zhang Zai
           處,  身 便    Zhang Sanfeng
        漫,  便   蓄,  身      Li Yiyu

         
Sè signifie couleur; expression du visage; plaisir;  adj. matériel par opposition à Kōng, 空 immatériel (bouddh.).
Yán Sè, 颜色, signifie apparence, expression faciale, pigment. Běn Sè, 本色, qualités intrinsèques, qualités naturelles, caractère distinctif.
       子。色   空。空   色。色   空。空   色。受         Xuanzang

Les sentiments
Les sentiments (émotions ou sensibilités) se trouvent souvent à l'origine des maladies internes. Le plus souvent, on retient sept sentiments: la joie, la colère, la tristesse, le souci, la chagrin, la peur et l'effroi. Relié à l'un des cinq éléments, chacun de ces sentiments est responsable d’un mouvement particulier des souffles. Ainsi la joie (Xĭ) harmonise, relâche, détend, assouplit et retarde le souffle. Elle favorise sa circulation et fait qu’il est à l’aise. La colère (Nù) fait monter et fait refluer le souffle. La tristesse (Yōu) fait stagner le souffle et bloque sa circulation. Le souci (Si) noue le souffle, le ramasse vers le centre et concentre le Shén. Le chagrin (Bēi) consomme le souffle et le fait dépérir. La peur (Kŏng) fait descendre le souffle avec une notion d’effondrement et d’abaissement. L’effroi (Jīng) désorganise le souffle, le fait aller dans tous les sens et crée la confusion.
Les pathologies liées à leur déséquilibre découlent de leur mécanisme même. La pathologie se manifeste lors d’un excès de tel ou tel sentiment. Elle va avoir un effet sur les organes ou les fonctions de l’organisme qui ont l’affinité la plus étroite avec tel ou tel mécanisme.
Ainsi la joie (Xĭ) qui élargit les sentiments «fait circuler les énergies Ying et Wèi et met le Qi à l’aise». A l’excès, elle blesse le Yang, va nuire au Cœur, au Shen et disperser l’esprit qui ne peut plus être retenu. Le Cœur étant le maître des organes (Zàng), la joie peut vider les cinq organes. Elle blesse aussi le Prò (d’où la démence Kuang avec assèchement de la peau et altération du teint). La pathologie usuellement décrite dans les excès de joie concerne le Cœur avec palpitations, insomnies, trouble de l’esprit avec rires incontrôlables.
La colère () à l’excès fait refluer le souffle vers le haut. Si elle est forte, le souffle entraîne le sang avec lui. Ces signes qui correspondent à un reflux du Qi du Foie sont : plénitude thoracique et costale, céphalées, vertiges, yeux rouges exorbités, visage rouge, toux, nausées, vomissements, parfois rejet de sang et perte de conscience « Jue » si le souffle entraîne le sang avec lui. On dit aussi que la colère égare, qu’elle nuit au Foie et au Rein, qu’elle blesse la volonté (Zhì) créant des troubles de mémoire, des lombalgies et des troubles de l’esprit. Elle blesse le Yin à l’inverse de la joie, mais comme cette dernière, elle peut vider les cinq organes.
La tristesse (Yōu) à l’excès bloque la circulation des souffles, provoquant sa transformation en Feu. Le Poumon maître du Qi ne peut plus les faire circuler et le Feu produit par l’obstruction endommage le Yin du Poumon. Le sujet atteint de tristesse est inquiet et préoccupé, a des difficultés à se projeter vers l’avenir. On dit aussi que la tristesse blesse l’idée (Yì) et l’âme Hún.
Le souci (Di) à l’excès provoque une nouure du Qi qui va retentir sur le centre de l’homme c’est à dire à la fois sur la Rate en nuisant au Yang de la Rate qui ne peut plus assurer les transports et les transformations, mais aussi sur le Cœur, en provoquant une stagnation dans le Cœur qui blesse le cœur et le Shén. Elle nuit aussi à l’idée (Yì) shen de la Rate. La symptomatologie concerne donc d’une part les troubles de transport et transformation de la Rate avec sensation de plénitude épigastrique voire thoracique, ballonnements, anorexie, selles molles, etc., mais aussi des troubles du sang (atteinte Cœur et Rate) avec des signes de vide de Sang et des troubles de l’esprit (Shén et Yì) avec état mélancolique, ruminations, obsessions. Le Zhenjiu Jiayi Jing au chapitre I ajoute que les quatre membres sont difficiles à remuer.
Le chagrin (Bēi) à l’excès « resserre le Cœur, déploie les lobes du poumon qui interceptent le foyer supérieur, les Ying-Wèi ne peuvent se répandre, il y a échauffement interne qui dissout le Qi ». Avec la tristesse il blesse l’âme étherée, le Hún, et «quand le Hún est blessé c’est la folie extravagante (Kuang Wang), l’Essence ne peut être gardée ce qui produit chez l’homme la rétraction des organes sexuels avec des convulsions musculaires et les deux côtés du thorax ne se soulèvent pas». Le chagrin nuit aussi aux cinq organes et épuise la vie par l’atteinte préférentielle du Poumon qui est le maître des souffles.
La peur (Kŏng) à l’excès «spolie l’Essence (Jīng) et bloque le foyer supérieur, le Qi rebrousse chemin, distend le foyer inférieur et ne circule pas». Elle nuit au Rein et au Foie, blesse l’esprit (Shén) et le Cœur, elle agite et empêche le recueillement. Elle peut aussi vider les cinq Zang par perte de l’Essence (Jīng). Les signes pathologiques se situent essentiellement au niveau du réchauffeur inférieur et des Reins avec un état nerveux et angoissé, des incontinences urinaires et des selles et des spermatorrhées (il faut probablement entendre ces derniers symptômes dans un sens plus large, comme tout symptôme physique ou psychique qui manifeste une impossibilité de retenir ou de contenir quelque chose dans le bas du corps ou bien comme un manque d’assises psychologique).
L’effroi (Jīng) en désorganisant le souffle «fait perdre au Cœur son appui et l’esprit n’a plus d’attache». Il désoriente l’esprit (Shén) et fait divaguer la pensée provoquant un état de trouble pouvant aller jusqu’à la confusion mentale. Il y a des angoisses, des palpitations de l’essoufflement, des insomnies. Le retentissement se fait le plus souvent sur Vésicule Biliaire, l’entraille chargée de la rectitude médiane, voire sur Daimai ou sur le Cœur.
Par ailleurs, tout excès d’un sentiment peut se transformer en Feu. Or, le Feu dessèche les liquides organiques provoquant la formation de glaires (Tán) qui peuvent obstruer les orifices du Cœur. Le Feu attaque aussi le Sang provoquant du vent et de la chaleur du Sang. Le Sang s’appauvrit et ne pouvant plus nourrir le Cœur, cela provoque des troubles de l’esprit (Shén). Comme au début on retrouve donc ici, quelque soit le sentiment, la relation qu’ils établissent avec le Cœur.


Shàoyīn
Shàoyīn, 厥陰, désigne le grand méridien Yīn composé du méridien du Rein (Zú Shào Yīn) et du méridien du Cœur (Shŏu Shào Yīn).

Shě         
Shě signifie abandonner; laisser tomber; faire don.
              Wang Zongyué
    
   

Shè         
Shè signifie maison; abriter.
      者,  神      Líng Shū

Shén      
Shén se traduit par esprit, esprit subtil, esprits, puissances miraculeuses, pouvoir merveilleux, pouvoir agissant, force agissante, force configuratrice. le Shén, 神, est au Qi ce que l'inspiration de l'esprit est à la simple humeur, l'intuition à l'instinct, la présence d'esprit au réflexe (Graziani, Belles Lettres).
Jing Shén, 精神, est une expression difficile à traduire qui pointe vers les notions de mental et de conscience.
      者,  君    也,        Su Wen
        事,  而   功,  夫       Xunzi
      者,  生   也,  形 者,  生     Tai Shi Gong
     ,  天    Zhang Zai
      者, 氣  靈, 不        體, 則        Wang Fuzhi
          起,  則     虞,  所          Wang Zongyue
        氣,  久   精,  精     ,       靈,  領   理,  當       Hao Shaorù

Shén Huà
Shén Huà, 神化, constitue un binôme de déterminations du changement, à savoir efficience spirituelle/devenir.

Shén Míng  
Shén Míng, 神明, signifie clarté spirituelle. Shén Míng peut être traduit par perception sensori-motrice des énergies.
        也,  莫       長;  其   也,  莫               Huainanzi
      Wu Yuxiang

Shèn      
Shèn signifie s'infiltrer. Shèn Rù, 渗入, signifie s'infiltrer dans, pénétrer dans, se répandre. Shèn Tóu, 渗透, signifie imprègner, infiltrer.

Shèn      
Shèn signifie prudent, circonspect, discret. Le mot figure au début du Zhōng Yōng :
    Zhong Yong
        官,  陰   藏,     身,  物     Zhuangzi

Shèn      
Shèn désigne le Rein. Il est parfois écrit Chèn. Shèn fait référence, non seulement à l'organe, mais aussi aux fonctions du Rein.
      Su Wen
        引,  皆   

Shēn      
Shēn se traduit par corps, forme, matière, vie; soi-même, en personne.
           安,  心      
        勁,  練   家,  分      Li Yiyu
        正,  不     Ju Hao
                 

Shēn      
Shēn signifie tendre, allonger. Yĭn Shēn signifie extension.
      氣,  深  蓄,  蓄  ,    下,  下  定,  定  固,  固  萌,  萌  長,  長  退, 退  
          Wang Zongyue
           
        ,  不   頂, 勿   縮。  Li Yiyu

Shěn      
Shěn signifie examiner, vérifier, interroger; juger.
                       類 以     Chunqiu Zuo Zhuan
             變,  而     度,  理    情,  和      Huainanzi
           消,  人      動。  Wang Fuzhi

Shèng     
Shèng signifie sagesse, sage. Shèng Rén, 聖人, désigne l'homme saint, le sage.
              化,  從    
              位,  當        Huainanzi
           也,  百       也,          也,           Wu Zhiqing

Shēng    
Shēng signifie vie, existence; progresser; ce qui naît. Ex. Yǎng Shēng, ordinairement traduit par nourrir le principe vital.
    Lunyu
          者,  不   ,  而      Hanshan Té Tching

Shí         
Shí signifie plénitude; excès (en MCT); plein. Shí signifie aussi vrai, réel;  n. réalité, fait.
Note : L'expression Shí Tĭ, 實體, est notamment couramment employée par Wang Tingxiang et Wang Fuzhi dans le sens de substance réelle.
                                  Chen Weiming
          煞,  實   虛;  虛     力,  虛     Taiji Quan Pŭ
     變 轉 虛 須 留 意  氣 遍 身 軀 不 稍 癡  Song Shuming

Shí    
Shí signifie temps, heure, moment; occasion.
     Lunyu
        Laozi
            Guănzĭ
         規,  物    慮,  卒     至,  故          Huáinánzĭ
      Huáinánzi

Shì          
Shì signifie situation; configuration; tendance, propension, potentiel, ligne de force; puissance, force.
      者,      Xing Zi Ming Chu
      Hanfeizi
    Yang Banhou « Si on ne saisit pas l'occasion, c'est qu'on n'a pas été en mesure d'appréhender la situation ».
   「其       主,  宰      指,  由           氣」  乃       Yang Luchan

Shí          
Shí signifie connaissance, clairvoyance.
           ,  牽        ,  篤        。三           Wang Tingxiang
          變,  以     Yi I

Shì          
Le mot  Shì 4se  traduit par affaire, chose, accident, trouble; travail; responsabilité, implication, empêchement; être occupé, être engagé.
Il est à plusieurs reprises utilisé dans les textes anciens préimpériaux dans le sens d'« agir ». C'est le cas dans les expressions Yǒu Shì ou Wú Shì qui peuvent respectivement se traduire par agir (avec implication) ou non-agir...
          時,   可    ?   Lunyu
              Zhuangzi
      Huainanzi

Shì          
Shì signifie s'appuyer sur, compter sur;  n. recours.

Shī           
Shī signifie perdre;  n. erreur, accident.
       雞,  二  彘,     ,  老          Mencius
     ... 不   期 ...
        者, 不   時,  時        Huainanzi

Shī          
Shī signifie mettre en pratique, pratiquer, exercer; employer, imposer; accorder, octroyer; user de, répandre.
    
      ,  陰        Wenzi

Shī           
Shī signifie humidité; mouillé, imbibé d'eau.
         

Shĭ           
Shĭ signifie début, origine.
          久, 或  久,        Mozi
    
《春  》何      ? 者,   也,  言     Chunqiu Fanlu
        情,  情      Xing Zi Ming Chu
          , 人       Zhuangzi
          理,  故        Xin Shu

Shĭ           
Shĭ signifie utiliser, employer; inciter; faire faire; agir; réaliser. Shĭ Zhì, 使志, signifie exercer son vouloir.
      使     Laozi
         者,  非    也,  愛 使       Zhuangzi
     無 為 而 無 不 為。       事,  及   事,  不       Laozi
        :「其    者,  其   少」。         使      Huainanzi
      使        Shí Liù Guān Yāo Shuō Míng

Shì Lì Gōng
Shì Lì, 試力, peut se traduire ainsi : chercher et essayer la force vivante au travers des mouvements du corps tout entier.
Le Shì Lì Gōng fait partie des exercices propres au Dà Chéng Quán, dont le but martial est de recouvrer nos facultés instinctives.

Shì
Shì, 釋, correspond une abbréviation d'un mot désignant le Bouddha. Ainsi, Shì Jiào, 釋教, désigne le bouddhisme.

Shĭjì
Le Shĭjì, 史記, a été compilé vers 100 avant J-C et traduit par E. Chavannes sous le titre de « Mémoires historiques ». On y trouve en particulier au Chap.47 une hagiographie (plutôt qu'une biographie) de Confucius (mort environ 400 ans avant) reprise maintes fois par la suite.

Shòu       
Shòu signifie recevoir; éprouver; subir  n. sensation.
         穀,  穀   胃,  以   肺,  五     Ling Shu

Shŏu       
Shŏu signifie garder, protéger, défendre; être proche de, observer.
Shŏu Shén, 守神, signifie conserver le Shén dans sa résidence (deuxième étape de Tiáo Shén, la régulation du Shén).
        Baopuzi
        見,  耳   聞,  心   知,  女    形,  形       內,  閉  外,  多      Zhuangzi
              越,  則      前,  而      後,  猶       Huainanzi

Shōu       
Shōu signifie recevoir; rassembler, recueillir; récolter; terminer, cesser;  n. récolte. Shōu Liăn, 收敛, signifie disparaitre, atténuer, modérer.
               乃 能 斂 入 骨 沉 著         遂,  乃  便      Wang Zongyue

Shŏu       
Shŏu signifie main. Shŏu Zhĭ, 手指, désigne le bout des doigts. Shŏu Bì, 手臂, désigne le bras.
Yăng Shŏu, 仰手 signifie main en supination. Fù Shŏu, 覆手, signifie main en pronation.
     Zhuangzi
        «      »      Hao Shaoru

Shù         
Shù signifie attacher, lier; contrainte. Pour l'étude du mouvement du point de vue interne, ce terme enveloppe l'action de lier, l'anadesis.
         者,  人    也,   所              、 筋       Lĭjì

Shù         
Shù signifie technique, ensemble de techniques, art; calcul ; par exemple Quán Shù, 拳術, l'art du poing, Suàn Shù, 算術, l'arithmétique, Yǎng Shēng Shù, 養生術, qui, dans un contexte à caractère philosophique, fait alors référence aux techniques, à la praxis servant à cultiver ce qui jaillit de la vie.
        者,   調      時,   時   則,   間     Wenzi
           然,  理  性,  治  ,  養  和,  持  適,  樂    賤,  安      Huainanzi
              Chen Weiming

Shū         
Shū se traduit par pivôt (Líng Shū, 霛樞), axe, centre;  adj. fondamental.
           搖。云   闔。不   闔,  虛   求。是        

Shū         
Shū signifie déployer, allonger, étendre; être confortable, à l'aise, commode; lentement. An Shū, 安舒, signifie détendu, relaxé, serein.
            

Shùn       
Shùn signifie suivre, aller le long, circuler selon un trajet, passer par, ressortir; déclencher adv. suivant, le long de;  adj. docile.
Shùn Chán, 順纏, sert à désigner l'enroulement supinateur d'un membre.
    「然    有,  時    矣,  乘  時,       Wang Fuzhi
        勢, 借     Yu Dayou

            
Sī signifie pensée, pensée obsessionnelle, réflexion;  v. penser, songer à, méditer.
       Zhong Yong
        者,  故         。夫         者,  其     虛,  是       Hánfēizĭ

Sī Shén Shŏu Yī  
Dans le Baopuzi, Ge Hong fait la liste des moyens d'atteindre la longue vie et résume l'essentiel de la pratique de la manière suivante :
         Baopuzi
Sī Shén Shŏu Yī peut aussi être traduit par : « méditer la puissance divine et garder le Un ». Or, le Un est à la fois au centre de l'Univers et au centre du corps humain où il est éventuellement possible de communiquer avec la puissance (divinité)...

            
Sĭ signifie mourrir;  adj.mort; rigide;  adv.à mort, extrêmement.
             Laozi
        地,  而  之「善  生」矣   Hanfeizi
          生,  神      

Sōng      
Sōng signifie détendu, relâché, mou;  v. desserrer, lâcher;  n. pin. Sōng Jĭn, 鬆緊, désigne l'élasticité.
Sōng Kāi, 鬆開, signifie déserrer, défaire. Guān Jié Sōng Kāi, 關節鬆開, signifie « ouvrir et relâcher les articulations. »
              Sun Fuquan
         腹,  則       Ju Hao

Sōng      
Sōng signifie détendu, mou, relâché;  v. desserrer, lâcher, relâcher. Les notions de relâchement et de souplesse (Ròu) sont centrales dans l'attente, et servent à stimuler l’écoute de soi et la sentience. Sōng constitue la clé d'une pratique correcte du Taiji Quan et du Qi Gong.
            开,  然      化,  圆     Yáng Chéngfŭ
          Zhang Zhaoping

Sōng Kuà 
Sōng Kuà, 松胯 signifie relâcher l'aine, détendre les hanches, étape primordiale de la pratique.
        

Sons thérapeutiques
La méthode des six sons thérapeutiques, Liù Zĭ Jué, 六紫決, a été développée par les écoles taoïste et bouddhiste. Selon la Tradition, prononcer ces sons avec les gestes correspondants sert à éliminer par la vibration induite l'énergie perverse logée dans les organes Yin.

Sphaïros
Sphairos - σφαιρος - Dans la lecture non cyclique (Jean Bollack) de la physique d'Empédocle, le sphaïros, état d'origine, se présente comme le point de départ. C'est la sphère (σφαιρα) parfaite qui éclate sous l'effet du naikos , en brisant, en pulvérisant cette unité originaire, fait advenir les quatre puissances : eau, terre,air, feu (première étape d'unification par homogénéisation et différenciation), fait naître le temps et commencer le devenir.

Suí           
Suí signifie suivre; laisser faire quelque chose à sa guise, accompagner; respecter, observer;  adv. au fur et à mesure.
Shàng Xià Xiāng Suí, 上下相隨, signifie intéraction ou coordination du haut et le bas, un des dix points essentiels du Taiji Quan.
         
          影: 形    曲,  形    正。然