REIMS QI GONG, Club de Qi Gong
    SOMMAIRE  |  COURS  |  STAGES  |  THEORIE DU QI GONG | 
 |  LIENS  | 
Qi Gong pour lutter contre le cancer


La maladie correspond toujours à un déséquilibre entre le Yin et le Yang. Pour soigner la maladie, la médecine traditionnelle chinoise préconise de rééquilibrer le Yin et le Yang. Dans le cas particulier du cancer, la situation énergétique se caractérise par un excès d'énergie perverse dans le corps et une insuffisance corrélative d'énergie vitale. En renforçant l'énergie vitale, il est possible, à force de volonté et de travail d'éliminer dans certains cas les énergies perverses.

Quelle que soit la phase de la maladie, le Qi Gong permet à la personne malade de se prendre en main pour modifier le terrain et la situation de son propre corps. Les fonctions visées et les effets du Qi Gong contre le cancer sont:
        - de renforcer l'énergie vitale de la personne malade
        - de disperser l'énergie perverse
        - d'améliorer la circulation du sang et de l'énergie
        - de diminuer les effets secondaires associés à la chimiothérapie ou à la radiothérapie,
        permettant ainsi la poursuite du traitement,
        - d'augmenter les chiffres d'analyses (globules
        blancs) et de tonifier le sang.

Les techniques du Qi Gong contre le cancer ont été sur la base de la Tradition mises originellement au point par madame Guo Lin. Elles s'articulent principalement sur une marche thérapeutique (la marche Xi Xi Hu). Après s'être dans les années cinquante fait diagnostiquer un cancer de l'utérus, après avoir été opérée, après avoir subi une chimiothérapie et s'être rétablie, cette dame du Qi Gong s'est consacrée à l'élaboration d'une série de techniques de Qi Gong pour vaincre le cancer. L'essentiel de ce travail fit l'objet d'un rapport déposé et présenté au ministère de la santé en 1972, pendant la révolution culturelle (1966-1976, période où le Qi Gong avait été interdit). Du coup, la pratique du Qi Gong fut de nouveau autorisée. Ce Qi Gong traduisit alors un engouement considérable (fin des années soixante-dix). Par milliers, les malades du cancer se mirent à pratiquer ce Qi Gong dans les parcs plusieurs heures par jour sous la direction de professeurs de Qi Gong.

En cas de cancer, les praticiens de médecine traditionnelle chinoise recommandent généralement l'opération, quand c'est encore possible, mais aussi pour ses effets bénéfiques, quel que soit le stade, la pratique régulière du Qi Gong en parallèle avec les autres traitements. Le Qi Gong a en tout cas des effets probants sur les effets secondaires des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie.

Dans la même dynamique, certains collaborateurs et successeurs de Guo Lin comme Zhang Ming Wu et Zhou Ping ont par la suite cherché à perfectionner la méthode Guolin et mis au point leut propre méthode articulée sur les mêmes principes donnant lieu à différentes marches thérapeutiques appelées marches Xi Xi Hu.

Dans une version récente (qui fait actuellement l'objet d'études à caractère scientifique), la lutte contre le cancer par le Qi Gong pratiquée et expérimentée par le Dr Liu Dong comprend notamment cinq marches thérapeutiques (Xi Xi Hu) corrrespondant respectivement aux cinq Organes Yin (Poumon, Coeur, Rate, Foie et Rein). Servant en particulier à réguler le Wei Qi, ces marches sont également mises en oeuvre dans les cas de dépression et les maladies auto-immunes.

Marche de Guolin     Marches de Zhang Ming Wu    Marches de Zhou Ping    Méthode Liu Dong    Qi Gong thérapeutique




  

Illustration - Nouveau Guolin Qi Gong - Comm. Y Requena